Dernières nouvelles

Un dîner chaleureux dans un édifice historique

12 Février 2015 5:34 pm

A l’issue du récital à l’Opéra du Caire, le président Abdel Fattah el-Sissi a invité son homologue russe Vladimir Poutine à un dîner spécial à la tour du Caire. Attablés, les deux chefs d’Etat avaient une vue panoramique de la ville qui ne s’endort jamais.
A la fin du dîner, les deux présidents ont échangé des cadeaux souvenirs.
A noter que la tour du Caire est l’un des monuments les plus marquants du Caire.
En 1954, Naoum Shebib est le seul architecte à avoir érigé des gratte-ciel au Caire. Le gouvernement égyptien le choisit pour concevoir et construire une tour devant être le symbole de l’Égypte moderne.
Naoum Shebib a agi à la fois comme architecte, ingénieur en structure et entrepreneur principal. Les travaux ont commencé en 1954, mais en raison de la guerre du canal de Suez, ils ont été interrompus pendant près de trois ans, de 1956 à 1959. L’inauguration officielle de la tour a eu lieu le 11 avril 1961.
D’une hauteur de 187 mètres et d’un diamètre de 14 mètres, la Tour du Caire était, à son époque, l’une des tours en béton armé les plus hautes au monde.
La tour est située sur l’île de Guézireh au centre du Caire. Ce monument touristique sert à la fois de tour d’observation et de tour de télécommunications.
La Tour du Caire se caractérise par la pureté et la simplicité de ses lignes, ainsi que par l’authenticité des matériaux bruts utilisés. L’absence de décorations superficielles et la prouesse structurale dans l’utilisation du béton armé ont permis de construire une enveloppe légère, élégante et transparente.
Construction
 
La structure de la tour est constituée d’un corps central en béton armé, de quatre colonnes périphériques et de plateformes réparties sur toute la hauteur. Ces plateformes soutiennent l’enveloppe extérieure constituée de losanges en béton armé.
Le motif de losanges en béton armé qui recouvre la tour s’allonge de plus en plus, donnant l’apparence d’un mouvement ascendant à mesure que le regard se dirige vers le haut. Les lignes qui s’entrelacent sur toute la hauteur s’ouvrent légèrement au sommet, imitant une fleur de lotus d’inspiration pharaonique.
Huit millions de petites mosaïques recouvrent les surfaces extérieures de la tour sur toute sa hauteur. Ce revêtement de mosaïques a été sélectionné pour son apparence et sa résistance aux intempéries.
Le granite rose poli d’Assouan, un matériau souvent employé par les anciens Égyptiens, a été choisi pour la base de la tour et son escalier principal.
Au sommet, un restaurant tournant, une cafétéria et un belvédère avec télescopes offrent une vue panoramique imprenable de 360 degrés sur toute la ville.
La réalisation de la tour a exigé de grandes prouesses architecturales et techniques afin de donner une apparence de légèreté à une construction en hauteur tout en préservant sa solidité et sa stabilité.
Chacune des rangées de losanges étant différente, elles ont fait l’objet de calculs complexes dans leur conception et d’une compétence assurée dans leur exécution.
La tour repose sur une dalle de béton armé dont les dimensions dépassent largement la superficie de la base de la tour et qui va s’appuyer sur le roc situé à 25 mètres de profondeur.
Une équipe de 500 travailleurs a été embauchée pour la construction de la Tour du Caire.
Lors de l’inauguration de la Tour du Caire, Naoum Shebib a prononcé un discours devant le représentant du président Gamal Abd El Nasser, M.Kamal Eddine Hussein, dans lequel il a tenu à mentionner le courage des ouvriers égyptiens ainsi que leur patience et leur capacité à travailler à pareille hauteur malgré les intempéries auxquelles ils étaient exposés.