Dernières nouvelles

Mystères des trésors engloutis d'Osiris à Rietberg

17 Février 2017 11:15 am

 
Après le succès de sa tournée à Paris et à Londres, le musée Rietberg de la ville suisse de Zurich a accueilli l’exposition Mystères des trésors engloutis d’Osiris du 10 février au 12 juillet. Dans une grande conférence de presse qui a fait l’objet de nombreux médias locaux et internationaux, le ministre égyptien des Antiquités, Khaled El-Anani, a fourni des informations sur l’importance des pièces exposées qui racontent l’histoire mythique d’Osiris, de la renaissance, et qui ont été trouvés dans les anciennes villes de Thonis-Heracleion, Canopus, Abou Qir et au port oriental d’Alexandrie.
L’exposition abrite 319 pièces antiques qui ont été trouvées au-dessous des côtes égyptiennes, à partir des années 2000 et remontant aux époques pharaonique, romaine et grecque”, a déclaré Elham Salah Al-Dine, chef du secteur des musées au ministère des Antiquités .
Les antiquités ont été choisies du musée égyptien au Caire, du musée gréco-romain, du musée national d’Alexandrie et du musée de la Bibliotheca Alexandrina. Le processus d’hébergement de ces pièces rares n’est pas une tâche facile.
L’exposition a été tenue plusieurs fois auparavant dans de nombreux pays à travers le monde. Nous ne traitons jamais avec les individus, nous communiquons toujours avec les institutions gouvernementales authentiques qui fournissent quelques offres pour recevoir les antiquités. Nous traitons toujours avec des compagnies d’assurance et d’emballage fiables. Les antiquités doivent être expédiées sur les vols EgyptAir pour garantir leur sécurité», a-t-elle ajouté.
Selon MySwitzerland.com, l’exposition présente des expositions exceptionnelles, comme la statue colossale de Hapy, la personnification de l’inondation du Nil, qui mesure plus de cinq mètres; la sculpture de taille humaine du taureau Apis sacré; le sanctuaire avec le plus ancien calendrier égyptien; et la statue de la reine Arsinoe II, qui témoigne de compétences sculpturales uniques.
L’exposition est ouverte pour les visiteurs de toutes nationalités pendant six mois. Un responsable du ministère des Antiquités doit accompagner les antiquités en exposition pour toute la période prévue.