Dernières nouvelles

« L’Événement Champollion », deux cent ans après

Michael Victor

25 Décembre 2014 2:05 pm

Deux cent ans après la publication du premier ouvrage du célèbre égyptologue Jean-François Champollion, des élèves du réseau à programme français ont travaillé avec les égyptologues de l’IFAO pour préparer cette exposition en son hommage.
En 1814 est publié le premier ouvrage de Jean-François Champollion, L’Égypte sous les Pharaons, ou recherches sur la géographie, la religion, la langue, les écritures et l’histoire de l’Égypte avant l’invasion de Cambyse. Ce sont les deux cents ans de cette publication devenue historique qu’a souhaité célébrer l’Ambassade de France en République Arabe d’Égypte. Dans cette optique, l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO) et l’Institut français d’Égypte (IFE) se sont alors réunis autour de l’Événement Champollion, et ont lancé un appel auprès des écoles francophones du Caire : le Lycée Français (Zamalek), l’école Voltaire et l’école Misr y ont répondu avec enthousiasme.
Trois égyptologues de l’IFAO, Florence Albert, Marie-Lys Arnette et Sylvain Dhennin, sont chacun intervenus, sous la houlette du directeur des études Nicolas Michel, auprès d’élèves CE2 et de CM1, lors de trois séances de cours menées dans chacune des trois écoles.
La première séance a été consacrée à la personnalité de Jean-François Champollion, et à l’histoire de la découverte du système hiéroglyphique ; les élèves ont dans le même temps été initiés aux rudiments de ce système. Lors de la deuxième séance, les élèves ont découvert le métier de scribe, et les instruments utiles à l’écriture ; ils ont ensuite réalisé, sous la supervision de leurs maîtres, des travaux pratiques de gravure et d’écriture sur divers supports. La troisième séance a été dévolue à la présentation d’un texte funéraire de première importance, le“Livre des Morts“; suivant le modèle d’un papyrus ptolémaïque, les élèves ont ensuite réalisé leur propre Livre des Morts, qu’ils ont réinterprété à leur manière.
Enseignants et égyptologues se sont enfin réunis autour du projet de l’exposition, qui donne à voir les résultats des travaux effectués par les élèves.