Dernières nouvelles

Le palais de Qoubba

12 Juin 2014 2:03 pm

L’Egypte a abondé en plusieurs palais royaux, comme le Palais sublime, le Palais Nazli Hanem, le Palais d##Ibrahim Pacha, le Palais Mohamed Ali, le Palais de Montazah, le Palais Abdine, le Palais de Helmeya, le Palais d##el Ezbekeya, etc. Cependant, le palais de Qoubba est le plus important d##Egypte, qui accueille actuellement les visiteurs étrangers, rois et présidents,

Le  palais a témoigné dimanche dernier -8 Juin 2014 – de la grande célébration de  l’investiture du nouveau président de l’Egypte Abdel Fattah al-Sissi, en présence de 1200 invités de toutes les catégories du peuple égyptien: hauts fonctionnaires d’État et membres du corps diplomatique. Le président Abdel Fattah al-Sissi a prononcé son premier discours. Cette  scène historique à laquelle a assisté le palais nous invite à connaître l’histoire et les événements du «palais de Qoubba», témoin de la naissance de l’histoire de l’Egypte contemporaine…
Le «palais de Qoubba» construit par le khédive Ismaïl, cinquième souverain de l’Egypte au début de l’année 1800 dans la zone de Saray al Qoubba, qui se trouve à plusieurs kilomètres au nord du centre du Caire, et s’étend de la station du métro de Saray El Qoubba jusqu’à la station de Kobri el Qoubba. 
La superficie du palais est de 80 feddans. L’édifice est entouré du parc, qui a une superficie de 125 feddans. Ces espaces verts couverts d’arbres, de fleurs et un grand nombre de plantes qui ont été apportées de partout dans le monde, le rendent un “paradis”, mais en   même temps rendent le déplacement  au sein et entre les bâtiments trop difficile, et il est impossible de circuler sans   voiture. Le palais de Qoubba comporte 425 chambres; certaines expriment  les plus merveilleux arts et styles esthétiques. La salle des Corans, qui est  la plus importante, est riche en inscriptions magnifiques conçus suivant le style islamique, outre des livres du Coran d’extrême rareté, dont une copie du  plus précieux  livre du Coran qui est celui d’Osman Ibn Affane.
Le salon blanc
La plus belle salle au palais de Qoubba appelée «salon blanc», renferme un nombre impressionnant de statues de grands artistes,  dont on cite Mahmoud Mokhtar et Adham Wanli. Dans ce  salon se tenait le Tea Party royal d’un nombre limité d’invités. C’est là qu’Oum Kalsoum a chanté pour la première fois la célèbre chanson “Ce soir c’est la fête” avant de la chanter sur scène. Elle  a également chanté “ehna maana Badr” (nous avons une pleine lune), une chanson qui a été chaleureusement accueillie par le roi Farouk, vu qu’elle était composée à l’intention de la Princesse Fatima Omar Tousson, veuve de  Omar Tousson, fiancée de Farouk   pour un courte durée mais cet engagement a été rapidement annulé  d’après le désir  des deux parties. 
Le Khédive Tawfiq y est né le 15 novembre1852 et y a vécu pendant son règne de l’Egypte. Le palais a été témoin au cours de cette période du plus grand et le plus prestigieux concert, qui a été organisé par le Khédive Tawfiq en l’honneur de ses invités et  visiteurs. 
Quand  le roi Fouad a gouverné l’Egypte en 1917, le Palais de Qoubba est devenu sa résidence officielle. Il a ensuite construit une  Gare spéciale pour le train Royal; les visiteurs y venaient d’Alexandrie ou de la gare du Caire. En plus, il y entreprit quelques travaux de construction, dont l’édification d’un grand rempart autour du palais de 6 mètres de haut, le placement d’un nouveau portail et d’un jardin extérieur. Le roi Fouad a résidé dans ce palais jusqu’à sa mort le 28 avril 1936. 
Après la mort du roi Fouad, son fils Farouk a gouverné et de l’intérieur du palais, le nouveau roi a prononcé son premier discours, par la radio égyptienne, le 8 mai 1936. Farouk a conservé ses propres collections dans le palais. Il s’agit de collections rares de timbres, de montres et de bijoux, et la plupart de ces objets ont été  vendus aux enchères en 1954 en présence d’un grand nombre de personnes intéressées, y compris les délégués de la reine Elizabeth II et le prince de Monaco. 
Siège de la présidence
 Après la révolution du 23 juillet 1952, le palais de Qoubba était devenu l’un des palais de la présidence. L’ancien président Gamal Abdel Nasser  y recevait des hôtes officiels, et sa dépouille y fut placée après sa mort, dans l’attente de ses funérailles le 1er octobre 1970. 
Le défunt président Anouar el-Sadate était passionné du jardin du palais de Qoubba, et désireux de se promener avec les visiteurs d’Egypte. C’est là que l’on dit que le président Sadate a pris sa décision de renouveler l’”heure H” pour déclencher la guerre d’Octobre 1973. Quand l’ancien président américain Jimmy Carter est venu en Egypte en 1979, en tête de liste de son itinéraire figurait la visite du jardin dont il avait lu l’histoire dans sa jeunesse et voulait don ardemment voir le jardin. Parmi les dires les plus sympathiques, on raconte que le dirigeant soviétique Khroutchev a demandé lui aussi de voir le jardin du palais, au cours de sa visite en Egypte, et commentait en disant que si les dirigeants communistes avaient vécu dans ce parc pendant une semaine pour y méditer dans leur jeunesse, ils n’auraient jamais songé à changer le monde… 
L’ancien président Hosni Moubarak, recevait également les hôtes, présidents et rois. A noter que le président américain Barack Obama est entré par des chariots tirés par des chevaux jusqu’au seuil du  palais, où il a été accueilli par l’ancien président Hosni Moubarak.