Dernières nouvelles

La première juge égypto-américaine aux tribunaux américains

27 Janvier 2017 10:43 am

 
L’Egyptienne Sherrie Michael Miday a été assermentée en tant que juge nouvellement élue, après avoir remporté les élections au Conseil du comté de Cuyahoga dans l’Ohio, pour devenir la première juge égyptienne dans l’histoire dans les tribunaux des États-Unis.
“Ce fut un long parcours, mais ensemble, nous avons franchi la ligne d’arrivée, grâce à toutes vos prières de soutien et d’encouragement, ont écrit les « Amis de Sherrie Miday Juge » qui a remporté l’élection.
“Le vrai travail commence maintenant au service des citoyens du comté de Cuyahoga, merci encore pour votre soutien”, a écrit Miday sur sa page Facebook officielle.
Miday a dit qu’elle est fière d’être égyptienne, surtout que pendant les élections elle a été critiquée pour être une Arabe et beaucoup de gens l’ont étiquetée «Arabe terroriste». En 2014, elle était candidate à la même cour, mais elle a été vaincue aux élections générales.
La juge, âgée de 40 ans, est née et a grandi à Cleveland, où elle a obtenu son diplôme de l’École de droit de Case Western Reserve en 1998 et a obtenu son diplôme de Juris Doctor de la même université en 2001.
Etant procureur du tribunal, Miday a cherché à être élue juge, d’autant plus qu’elle avait une longue expérience de la loi, ayant servi comme un procureur du travail et de l’emploi; un procureur de la violence familiale; et actuellement, spécialiste de litige hypothécaire avec le cabinet de Manley Deas Kochalski, LLC, spécialisé dans les litiges de saisies et le droit des droits des créanciers.
Etre une mère de trois enfants n’était pas un obstacle pour Miday pour atteindre son rêve. Son intérêt pour la vie civique a commencé à un âge très précoce, comme son père était le révérend Mikhaïl Edward Mikhaïl qui était le 8ème prêtre copte orthodoxe ordonné pour servir une congrégation copte croissante aux USA.
«Les 40 ans de service de mon père m’inspirent énormément, mon mari et nos trois enfants, mais il ne pouvait pas le faire sans le soutien de ma mère, dont l’amour pour son église, sa communauté et sa famille est incroyable», a déclaré Miday sur son site officiel.