Dernières nouvelles

FETE DE LA MUSIQUE 2016

17 Juin 2016 8:46 pm

La Fête de la Musique, organisée au Caire par l’Institut Français d’Egypte depuis plus de 20 ans, est devenue au fil des années un événement attendu par le grand public de la capitale égyptienne.

Fidèle à l’esprit de cette manifestation, dont la première organisation a eu lieu en 1982, l’Institut français d’Egypte souhaitait réunir tous les âges, toutes les origines sociales, et un maximum de nationalités autour de cette soirée chaque année renouvelée mais dont les objectifs sont toujours l’encouragement de la jeune scène égyptienne et la promotion de la musique actuelle française devant le public cairote.
La Fête de la Musique est revenue donc au parc Al-Azhar jeudi dernier, avec des groupes emblématiques de la nouvelle scène franco-égyptienne :
Oscarisma studio (Egypte) et l’école d’Al-Darb Al Ahmar (Egypte) ont ouvert la soirée avec un spectacle mêlant fanfare, cirque et percussions, suivi du duo Telepoetic (Egypte) et de la présentation en avant-première d’une création originale des étudiants du Conservatoire du Caire avec l’artiste français Jérôme Ettinger (Egyptian Project).
Le concert sur la grande scène a fait se rencontrer les deux grands groupes pop rock Massar Egbari (Egypte) et Baden Baden (France).

Cet événement a lieu en partenariat avec le parc Al-Azhar avec le soutien de TV5 Monde et du Crédit Agricole.
Oscarisma studio est un groupe composé de Mohamed Salah, et Walid Gabr, Trompettistes, Amir Ibrahim, et Ahmed Ismaïl, Trombone, Masaki Okajima, Tuba, Khaled EL Sayes, Percussion, Sameh Chaabane Drums. Le genre de musique présenté est celui du Son Oriental avec instrument en laiton.
Le duo Telepoetic combine les sons électroniques expérimentaux d’Ahmed Saleh avec les paroles controversées et le chant soufi par Abdallah Miniawy
L’ensemble Egyptian Project présente ses expérimentations entre tradition et musiques actuelles. Effluves orientales, rythmes entraînants, envolées vocales sur fond d’électro-minimaliste.
L’histoire d’Egyptian Project est celle d’une fusion audacieuse mêlant la richesse et la subtilité du patrimoine musical égyptien du Nil et du Caire, à des ambiances trip-hop, hip hop ou à de la musique classique. Fruit d’un travail de réflexion, d’écoute et de collaboration entre des musiciens égyptiens et français, le groupe signe « Ya Amar », premier album remarqué et se produit dans de nombreux festivals en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.
Massar Egbari est un groupe d’Alexandrie, en Egypte. Le groupe, qui a été formé en 2005, présente une sorte de musique égyptienne alternative, mêlant rock, jazz e-t le blues avec la musique orientale. “Massar Egbari” signifie “voie obligatoire”, un nom destiné à refléter la façon dont la société oblige les gens à conduire leur vie d’une manière particulière. Le groupe présente la musique et des chansons parlant des problèmes sociaux. L’amour n’est pas sa principale préoccupation, bien qu’elle représente une partie de ses chansons.
Baden Baden est un groupe français d’indie pop créé en 2008. Il est composé d’Éric Javelle (chant, guitare), Julien Lardé (guitare), Gabriel Vigne (batterie).
Après avoir été découvert par un premier single Anyone, qualifié de folk onirique par le magazine Magic, le groupe sort en 2010 un premier EP de 6 titres nommé 78 sur le label Starlite Rec.
En 2015 le trio sort un nouvel album Mille Éclairs écrit uniquement en français cette fois. L’album a été mixé par Barny Barnicott (Arctic Monkeys, The Rakes, Cloud Control, Noisettes, Franz Ferdinand, Kasabian, etc.) et a été enregistré et réalisé avec Frédéric Lefranc. L’artwork de l’album a été fait par Carl Von Arbin, le guitariste du groupe suédois Shout Out Louds.