Dernières nouvelles

Exhortation au gouvernement britannique à lever l'interdiction à Charm

1 Décembre 2016 1:59 pm

 
Le World Travel & Tourism Council (WTTC) et l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) demandent au gouvernement du Royaume-Uni de lever l’interdiction actuelle pour les compagnies britanniques qui se rendent à Charm el Cheikh.
Dans une lettre adressée à la Première ministre Teresa May, David Scowsill, Président-directeur général du WTTC, et Taleb Rifai, Secrétaire général de l’OMT, ont souligné l’importance de reprendre les opérations dans la station côtière égyptienne car l’avis de voyage actuel a des effets dévastateurs sur le l’économie et la stabilité sociale du pays. L’interdiction a été en place depuis qu’un avion de la compagnie aérienne Metrojet volant de Charm el Cheikh à Saint-Pétersbourg s’est écrasé dans le désert du Sinaï en octobre 2015.
«Les voyages et le tourisme sont vitaux pour l’économie et la paix sociale de l’Égypte, qui représente 11% du PIB (Produit Interne Brut) du pays et 2,6 millions d’emplois en 2015. La réduction des visiteurs a créé d’énormes pertes d’emplois. La plus grande préoccupation du pays est de savoir comment le manque d’opportunités d’emploi, en particulier pour les jeunes hommes et femmes, a inculqué une disposition désespérée et donc la vulnérabilité à la radicalisation ou de fuir sur un bateau de réfugiés.
Les autorités égyptiennes ont pris des mesures importantes pour renforcer le niveau de sécurité non seulement dans l’aéroport, mais aussi dans les environs. Ces améliorations répondent maintenant aux normes de sécurité telles qu’indiquées par le ministère britannique des Transports. Tous les autres pays, y compris l’Allemagne et la Russie, ont permis à leurs compagnies aériennes de commencer à voler à Charm el Cheikh à nouveau.
Ils ont conclu: «Il est dévastateur de voir l’impact de l’actualité de voyage du consultatif britannique sur l’Egypte et sur les jeunes travailleurs en particulier. Nous demandons au gouvernement du Royaume-Uni de revoir l’avis et de permettre aux avions commerciaux de voler à Charm el-Cheikh et ainsi contribuer à restaurer le PIB du pays et du secteur du tourisme et la fourniture d’emplois”.