Dernières nouvelles

Des objets antiques restitués à l'Egypte

8 Avril 2015 2:54 pm

Des objets anciens illicitement exportés de l’Egypte qui ont été découverts en Australie ont été retournés à l’ambassadeur du pays lors d’une cérémonie spéciale à Canberra.
Les articles ont été saisis par les officiers australiens de la police fédérale et des représentants du ministère fédéral des Arts dans une maison d’enchères et une résidence privée à Sydney en vertu des lois visant à protéger les biens culturels.

Les autorités locales ont été averties par Interpol sur les objets historiques, dont un fragment de textile copte et une grande lampe de soucoupe.
Le directeur du Centre de recherche anciennes cultures de l’Université Macquarie, Naguib Kanawati, était l’un des examinateurs à qui on a demandé d’évaluer l’importance culturelle des artefacts.
“Bien que la provenance soit inconnue, les objets sont tous funéraires dans la nature et ont été trouvés dans un cimetière ou plusieurs cimetières,” a-t-il dit.
Ils comprennent une main de bois appartenant à un cercueil anthropoïde, des petites statuettes d’un homme et d’une femme pour servir le défunt dans l’au-delà, ainsi qu’un certain nombre d’amulettes.

Un examen préliminaire par les égyptologues australiens a suggéré que les éléments datent du Nouvel Empire à des périodes coptes et que certaines pièces peuvent être de plus de 3000-ans.
“Comme les sites ont été utilisés pour les enterrements par des générations successives à différents niveaux stratigraphiques, il n’est pas rare de trouver des objets appartenant à des périodes différentes sur le même site,” a déclaré le professeur Kanawati.

Le ministre fédéral des Arts George Brandis a remis les objets de retour lors d’une cérémonie officielle à l’ambassade égyptienne à Yarralumla.
“C’est une occasion splendide et importante, car ce n’est pas souvent qu’un gouvernement a la possibilité de retourner à un autre gouvernement des objets qui sont précieux non seulement en Egypte mais significatifs à l’histoire de la civilisation elle-même,” a-t-il dit.

L’ambassadeur d’Egypte Dr Hassan El-Laithy a salué le retour des éléments significatifs.

“Une des pièces que l’honorable ministre rendit plus était un morceau qui a vu l’histoire copte et le christianisme en Egypte … quelque chose dont nous sommes très fiers», a-t-il dit.
“L’Egypte n’était pas seulement privilégiée en ayant son ancienne civilisation des Pharaons, mais ayant également le prophète Moïse et Jésus vivant en Egypte.”
L’année dernière, le Premier ministre Tony Abbott avait retourné une statue en bronze de 900 ans du dieu Shiva en Inde qui a été reconnu d’avoir été pillé dans un temple dans le Tamil Nadu.
La statue avait été achetée par la National Gallery of Australia en 2008 d’un marchand d’art de New York qui est devenu impliqué dans un scandale de trafic d’objets d’art volés.