Dernières nouvelles

Un trésor révèle comment les anciens Égyptiens vivaient vraiment

21 Janvier 2016 2:09 pm

Un trésor d’objets d’art donne un aperçu de la vie quotidienne des anciens Egyptiens ordinaires. Les éléments tels que des bijoux, des bouteilles de parfum et des masques funéraires vont sur l’affichage à une nouvelle exposition de Londres pour révéler un côté de la civilisation antique rarement dépeint dans la culture populaire.
Beaucoup de pièces ont été examinées par les archéologues pionniers et ramenées à la Grande-Bretagne au début du 20e siècle. Des découvertes telles que la tombe de Toutankhamon ont suscité une fascination dans le monde entier avec l’Egypte ancienne, qui a continué avec des films comme La Momie.
L’adjointe du Conservateur Héba Abdel Gawad a déclaré que l’exposition, appelée Beyond Beauty (Au-delà de la beauté), va également montrer l’importance de l’image corporelle dans la culture. Elle a dit: «Un de mes objets préférés de l’exposition est le masque de momie que nous savons qu’il appartenait à un citoyen romain qui vivait en Egypte autour du premier et deuxième siècle. “Il était un citoyen romain, mais il a choisi d’être souvenu et enterré comme un Egyptien, ce qui montre comment les cultures et les identités ont été moins solidement fixées que parfois elles le sont maintenant.” L’exposition comprend des effets personnels trouvés dans des tombes et une exploration du processus de momification.
L’égyptologue Dr Margaret Serpico a été commissaire de l’exposition, à Two Temple Place. Elle a dit qu’il y avait une chance de voir certains objets détenus par les musées à travers le Royaume-Uni qui sont rarement exposés au public. «Le désir de dévoiler les fabuleux objets détenus dans ces musées est né d’un projet à long terme de sensibilisation de certaines des 200 collections égyptiennes antiques au Royaume-Uni, beaucoup dans les musées régionaux,” a-t-elle ajouté.
«J’ai toujours été étonnée par les nombreux objets merveilleux dans ces collections, objets que je voulais pouvoir être vus par un public plus large. Cette exposition est une opportunité fantastique pour célébrer ces collections et apprécier combien il est important que nous les préservions, » a-t-elle dit.
L’avenir des collections des musées locaux est venu sous le feu des projecteurs en 2014 lorsque le conseil de Northampton a vendu une statue égyptienne à près de 16 millions de £. L’année dernière, le gouvernement a placé une interdiction d’exportation de la pièce pour donner aux militants du temps pour amasser des fonds pour la conserver au Royaume-Uni.
Two Temple Place rouvre au public avec sa cinquième exposition annuelle d’hiver. Cette nouvelle grande exposition permet de vivre les anciens Egyptiens à leur plus spectaculaire et à leur plus intime vie, en découvrant une civilisation fascinante par l’apparence et l’identité à la fois dans la vie et la mort.
On y trouve de rares survivantes images sur les cercueils peintes d’une façon exquise, des masques funéraires décorés, délicats, des figurines et reliefs magnifiquement sculptés soulignant l’importance de l’image corporelle.
Pendant ce temps, des bijoux, des miroirs, des épingles à cheveux, des bouteilles de parfum et le maquillage donnent un aperçu de certaines routines quotidiennes étonnamment familières et les styles en constante évolution de l’époque. Par des artefacts couvrant plus de quatre millénaires, à partir de 3500 à 400 après Jésus-Christ, le spectateur est invité à se demander pourquoi les Egyptiens aimaient tant transformer la façon de voir et comment nos perceptions sont influencées par les objets qu’ils ont laissés derrière.
Beyond Beauty est créée par la Fiducie Bulldog en partenariat avec 7 musées à travers le pays. Bon nombre d’objets exposés proviennent des mêmes fouilles archéologiques, et sont vus ensemble collectivement pour la première fois depuis leur découverte par l’expérimentation victorienne atteint les foyers britanniques actuels, soutenue par des documents d’archives d’origine exceptionnelle.
Two Temple Place, un magnifique manoir de style néo-gothique sur Victoria Embankment de Londres, est détenue et gérée par l’organisme de bienfaisance de la Fiducie Bulldog. Son programme d’expositions d’hiver vise à soutenir les musées régionaux à travers le Royaume-Uni, mettant en évidence les grandes richesses qui sont à voir à travers une exposition annuelle gratuite. Le Chef de la direction de la Fiducie Bulldog, Mary Rose Gunn dit: “C’est une occasion exceptionnelle pour nous d’être en mesure de défendre les collections de l’égyptologie spectaculaire que l’on a tenue dans les musées du Royaume-Uni. Nous sommes également impatients de renforcer les liens culturels entre l’Egypte et le Royaume-Uni et nous sommes honorés que Son Excellence M. Nasser Kamel, Ambassadeur de la République arabe d’Egypte au Royaume-Uni va officiellement ouvrir l’exposition, le 28 janvier 2016.”
Le programme d’expositions d’hiver est soutenu par des fonds publics par le biais du Conseil des Arts d’Angleterre. John Orna-Ornstein, directeur des Musées, de l’Arts Council of England, a déclaré: «Les musées dans toute l’Angleterre sont la maison de certaines des collections les plus fascinantes au monde, et grâce à nos investissements, nous voulons voir les gens apprécier ces collections pour les années à venir. ‘Beyond Beauty’ est une excellente occasion pour les gens de voir certains de nos plus beaux objets égyptiens dans un même lieu, démêler leurs mystères grâce à des activités créatives pour tous les âges, de la narration et de la danse, à des conférences et de la musique “.
Beyond Beauty sera accompagnée par un programme de manifestations culturelles pour les enfants et les adultes, y compris des contes folkloriques égyptiens, des conférences, de la musique traditionnelle égyptienne et des ateliers d’artisanat. En février une série d’événements célébrant l’Egypte moderne sera hébergé en collaboration avec l’Office de Tourisme égyptien. Two Temple Place continue également à offrir son alphabétisation extrêmement populaire d’ateliers pour les élèves des écoles primaires KS2 à Londres.
L’exposition sera officiellement ouverte le 28 janvier et ouverte au public du 30 janvier au 24 avril.