Dernières nouvelles

D'exceptionnelles fresques romaines découvertes à Arles

Christine Ibrahim

16 Juillet 2015 2:32 pm

 
Les oeuvres ornaient les murs d’une riche demeure de l’antique cité d’Arelate, bâtie au Ier siècle avant Jésus-Christ, sur la rive droite du Rhône.
C’est une découverte unique en France et rare à l’échelle du monde romain tout entier, y compris dans la péninsule italienne. Dans les Bouches-du-Rhône, à Arles, sur la rive droite du fleuve, des archéologues viennent de mettre au jour un trésor antique somptueux. Dans ce qu’il reste d’une villa romaine datant du Ier siècle avant Jésus-Christ, elle-même exhumée sur le site d’une ancienne fabrique, la verrerie de Trinquetaille, ces chercheurs minutieux ont mis la main sur un ensemble de fresques d’une facture exceptionnelle. Des œuvres qui appartiennent, selon les spécialistes, au deuxième style pompéien qui s’est développé dans la célèbre cité romaine à partir du début du Ier siècle avant Jésus-Christ et jusqu’au début du règne de l’empereur Auguste vers 20 av. J.-C.
 
Décor de pièce d’apparat
 
Sur un fond rouge vermillon obtenu à l’époque grâce à un précieux et coûteux pigment, des colonnes imitation marbre façonnent un écrin pour plusieurs grands personnages représentés sur des piédestaux à une échelle oscillant entre la moitié et les trois quarts. Des protagonistes qui n’ont pas encore pu être identifiés, même si des indices laissent penser que l’un d’eux pourrait être le dieu Pan, l’un des membres de l’entourage du dieu Bacchus, le dieu du vin, de l’ivresse et des débordements, très fréquemment représenté dans les demeures romaines. Le tout forme le décor mural de ce qui était sans doute la pièce d’apparat d’une très luxueuse demeure de l’antique cité romaine d’Arelate. Un travail qui témoigne d’une maîtrise si parfaite que les spécialistes sont convaincus qu’il a été réalisé par un ou des artistes venus tout droit d’Italie.