Dernières nouvelles

Al Sissi se rend au chevet de la victime d’agressions sexuelles

12 Juin 2014 2:05 pm

Portant des fleurs rouges, nouvellement assermenté, le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi s##est excusé en personne à une femme qui a été agressée sexuellement par une foule lors des célébrations du week-end marquant son investiture, un geste qui est de nature à renforcer la popularité du militaire de carrière.

Le harcèlement sexuel a longtemps été un problème en Egypte, mais les agressions ont augmenté de façon spectaculaire à la fois en fréquence et férocité dans les trois ans depuis l’éviction l’autocrate Hosni Moubarak.
Les militants ont salué le geste d’Al-Sissi, mais dit que ce serait inutile s’il n’est pas suivi par des mesures concrètes pour prévenir de tels actes et en punir les auteurs.
La télévision d’Etat a montré Al-Sissi visiblement ému de rendre visite à la femme dans un hôpital du Caire.
“Je suis venu à vous et à chaque femme égyptienne dire que je suis désolé. Je m’excuse à chaque femme égyptienne,” dit-il en se plaçant près du lit de la femme.
“Ne vous inquiétez pas,” lui dit-il.
Plusieurs femmes ont été agressées pendant les festivités inaugurales de dimanche sur la place Tahrir du Caire, l’épicentre de la révolte qui a renversé Moubarak en 2011, qui a également vu de nombreuses agressions sexuelles au cours des manifestations qui s’y déroulent depuis.
Les agressions de dimanche ont coïncidé avec as-Sissi en vedette dans des cérémonies soigneusement chorégraphiés tenues dans les deux palais présidentiels les plus riches de la capitale et en présence de centaines de dignitaires locaux et étrangers.
Il est très inhabituel pour tout haut fonctionnaire, et encore moins pour le président, d’offrir des excuses publiques. Al-Sissi, déjà vu par de nombreux Egyptiens comme un leader fort qui peut rétablir la stabilité après trois années de troubles, peut gagner encore plus de supporters en prenant position sur la question du harcèlement sexuel et de la violence.
As-Sissi a plaidé pour un rôle public plus important pour les femmes et a salué leur contribution à la société et l’économie. Il s’est engagé dans son discours d’investiture dimanche à “tout ce que je peux faire” pour que les femmes soient équitablement représentées dans le prochain parlement et à l’exécutif.
Le mercredi, il a dit qu’il était inacceptable que les agressions sexuelles aient lieu en Egypte et s’est engagé à prendre des «mesures décisives» dans la lutte contre le crime.
“Je dis à la magistrature que notre honneur est violé dans les rues. C’est inacceptable, même si c’est un cas”, a déclaré le président.
Le porte-parole présidentiel Ihab Badawi a déclaré qu’al-Sissi a chargé le Premier ministre Ibrahim Mehleb de mettre en place un comité ministériel pour examiner le problème et élaborer une stratégie nationale pour lutter contre ce fléau.