Biographie en hommage à la vie du Père Xavier

30-05-2024 02:22 PM


À l’occasion du lancement du livre intitulé « TU ES PRÊTRE POUR L’ÉTERNITÉ » par Claude Laetitia del Marmol et Jean-François van der Straeten , le Patriarcat Grecque-Melkite Catholique – Paroisse Sainte Marie de la Paix et l’Ambassade de Belgique en Égypte ont organisé jeudi 16 mai 2024 en l’église Sainte Marie de la Paix, une conférence pour rendre hommage à la vie du Père Xavier Eïd, né le 4 décembre 1919 à Bruxelles, capitale de la Belgique et décédé à l’âge de 90 ans le 29 décembre 2009 au Caire. La conférence a été tenue en présence de S.E.R. Mgr. Jean-Marie Chami , Archevêque Titulaire de Tarse et Vicaire Patriarcal Général d’Égypte, du Soudan et S.E. M. François Cornet d’Elzius, Ambassadeur du Royaume de Belgique en Égypte . La conférence fut animée par le Père Rafic Greiche et présentée par Christine Arida. Plusieurs témoignages des paroissiens et de la famille du Père Eïd ont aussi été exprimés.

Le Père Xavier Eïd (1919-2009), Belge, d’origine syro-libanaise, curé de longue date de Sainte. Marie de la Paix, Garden City, paroisse grecque-melkite-catholique au Caire. Il était apparenté par sa sainte maman Cécile à la famille Sednaoui, Sainte famille venue de Syrie en Egypte et grande bienfaitrice, surtout par la fondation du Collège Patriarcal Grec -Catholique du Caire.

Père Xavier Eïd était tellement aimé, priait sans cesse et confiait tous les besoins à la Providence, à la Vierge, aux saints, aux défunts, célébrait la Liturgie avec une telle foi qu’elle transportait l’assemblée dans la réalité joyeuse du Monde Invisible, il s’arrêtait en chemin pour secourir toute détresse, il donnait sans compter jusqu’à ses chaussures, sa soutane et son matelas. En Orient, il accordait une vraie place à la femme, il ne faisait aucune différence entre les personnes, il était pionnier, au Caire, des relations œcuméniques et inter-religieuses et sa simple présence était un témoignage vivant du Christ et de l’Évangile et avait une réputation de sainteté.

Il s’est endormi dans le Seigneur à l’âge de quatre-vingt-dix ans le 29 décembre 2009
Claude Laetitia del Marmol (1951), Belge, nièce du Père Xavier Eïd et sa filleule, architecte, iconographe, auteur principal, et son mari, co-auteur, Jean-François van der Straeten (1942), Belge, économiste, auteur d’études historiques, sont venus assister au Caire aux funérailles de leur oncle qui ont été présidées par Sa Béatitude le patriarche Gregorios III, ainsi que l’archevêque Joseph-Jules Zerey, vicaire patriarcal à Jérusalem le 31 décembre 2009. Durant ce séjour, Claude a ressenti un appel pressant à «écrire quelque chose sur Oncle Xavier». Une aventure commence alors et se termine 14 ans plus tard par cette biographie, de 342 pages fruit d’une enquête passionnante et illustrée de nombreux témoignages pris sur le vif.
Le Père Rafic Greiche a présenté le livre Intitulé « TU ES PRÊTRE POUR L’ÉTERNITÉ » Ce volume est un hommage de la famille et des amis du prêtre. Une biographie de ce prêtre belge, mort en Egypte. Les auteurs évoquent ses engagements, ses relations avec les femmes et ses dons, son caractère, entre autres.
Dans la préface du livre l’Archevêque (Joseph ) Jules Zerey, Vicaire Patriarcal Grec -Melkite -Catholique Emérite de Jérusalem affirme qu’il a été fortement marqué par la ferveur, la piété, la prière du père Xavier Eïd, son amour pour la beauté de son église , la liturgie byzantine surtout pour le chant, son amour pour sa paroisse, les malades et les pauvres, pour l’unité des Eglises.
La première partie évoque la vie et l’activité pastorale du Père Eïd, d’origine syrienne, rattaché à l’Église grecque melkite catholique, pratiquant la liturgie byzantine.
Après une enfance et une jeunesse passées en Belgique et en France, le jeune Xavier ressent l’appel à devenir prêtre (1944) et rejoint le Séminaire Sainte-Anne à Jérusalem, tenu par les Pères Blancs. Il y suivra le cursus complet et sera ordonné prêtre au Caire, en 1952, par le Patriarche Maximos Hakim IV. Tout son apostolat se déroulera à la paroisse Sainte-Marie-de-la-Paix, d’abord comme vicaire, puis comme curé.

La paroisse du Père Eïd était un lieu où l’on pratiquait volontiers l’hospitalité ; toutes les religions s’y côtoyaient ; les œuvres y étaient nombreuses : Saint-Vincent-de-Paul, Légion de Marie, accueil d’étudiants coptes. Ensuite, avec le Centre Dar El-Salam, proche de Sainte-Marie-de-la-Paix, il y eut un accueil pour étrangers et un centre de jour pour jeunes handicapés. Le Père Xavier était d’une générosité proverbiale pour les pauvres et les nécessiteux. Il collabora avec Caritas Égypte, participa aux échanges œcuméniques des Églises du Caire qui avaient décidé, dans les années soixante-dix, de célébrer la fête de Pâques le même jour. Un projet qui ne se réalisa pas. Le Père Xavier participa aussi aux Rencontres des religions organisées en 1992 à Bruxelles par la Communauté Sant’Egidio.
La seconde partie de l’ouvrage aborde la spiritualité du Père Xavier, sa prière et ses dévotions aux saints et à la Vierge Marie, son amour de la liturgie byzantine, sa charité sans bornes, ses épreuves aussi, les relations difficiles avec sa hiérarchie et ses confrères qui souhaitaient plus de discernement dans les dons aux pauvres. Il n’est pas facile pour un occidental, malgré sa générosité, de s’intégrer dans une Église orientale et un pays de culture bien différente. Peut-être est-ce cette double appartenance et le caractère bien trempé du Père Xavier qui font à la fois l’originalité et la difficulté d’une pareille vie.

« J’ai été très marqué par le père Xavier Eïd, curé de mon église. Après l’appel de Dieu, je pense qu’il est la source principale de ma vocation », a affirmé le Père Rafic indiquant qu’il voyait en lui un esprit de modestie et de sainteté, surtout lorsqu’il consacrait beaucoup de son temps au service de sa paroisse, et des jeunes en particulier.

Le Père Xavier Eïd est « Le vrai prêtre », « Un homme de Dieu », ont de leur part confié ses paroissiens, . « À quiconque te demande, donne ! » Telle est la folie de l’Évangile que vécut le “saint Vincent de Paul” du XXe siècle.

(Visited 9 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires