Mémorandum entre la “Fondation Magdi Yacoub” et l’association “Enfant Jésus du Caire” Inbox

12-08-2022 09:51 AM


Mémorandum entre la “Fondation Magdi Yacoub” et l’association “Enfant Jésus du Caire”

À Rome, le 22 juillet 2022, un accord de coopération médicale conjointe a été signé entre la Fondation Magdi Yacoub pour les maladies cardiaques et la recherche scientifique et l’association italienne «Enfant Jésus du Caire Onlus», qui supervise la construction de l’hôpital Enfant Jésus dans la nouvelle capitale administrative.

La cérémonie a été l’occasion de présenter les projets caritatifs menés par l’association italienne Enfant Jésus, en particulier le projet d’orphelinat ” Oasis de la Piété “, dont le nom a été inspiré par le cadeau de Sa Sainteté le Pape François pour ce projet, une copie de la Statue de la Miséricorde de Michel-Ange.

Ont participé à la célébration Son Excellence l’Ambassadeur Mahmoud Talaat, Ambassadeur d’Egypte au Vatican, Son Excellence l’Ambassadeur Omar Obaid Al Shamsi, Ambassadeur des Emirats Arabes Unis auprès de la République d’Italie, Son Eminence le Cardinal Marcello Semeraro, Préfet de la Congrégation des Saints au Vatican et membre honoraire de l’Association Enfant Jésus Onlus du Caire, ainsi qu’un grand nombre de dignitaires et d’invités de marque.

L’accord prévoit une collaboration entre les deux parties dans le domaine médical, puisque la Fondation Magdi Yacoub, pionnière dans le domaine de la cardiologie et du traitement des enfants atteints de maladies cardiaques, contribuera à la formation du personnel médical et infirmier de l’hôpital Enfant Jésus du Caire et collaborera à la recherche médicale. L’association Enfant Jésus accueillera et traitera les enfants et les cas présentés par la Fondation Magdi Yacoub.

Le protocole d’accord découle également de la création d’une commission mixte, qui se réunit deux fois par an pour étudier tous les domaines de coopération et soutenir les travaux communs entre les deux institutions.

Monseigneur Yoannis Lahzi Gayed, secrétaire personnel de Sa Sainteté le Pape François, a organisé une rencontre entre SS avec Sir Magdi Yacoub, chirurgien international, le Dr Magdi Ishak, président du conseil d’administration de la Fondation, accompagné de Mme Zeina Tawakkul, directrice exécutive de la Fondation, le Dr Rita Gad El-Rab et Mme Lisa Magdi Yacoub.

A la fin de la réunion, Sa Sainteté le Pape François a béni tout le monde et a prié pour que Dieu couronne de succès les efforts des responsables de cette œuvre caritative.

Il convient de noter que la Fondation Magdi Yacoub pour les maladies cardiaques et la recherche est une organisation caritative non gouvernementale, enregistrée en Égypte en 2008, et que l’Association Enfant Jésus du Caire est également une institution caritative dirigée par Monseigneur Yoannis Lahzi Gayed.

La collaboration inclut également la Fondation Fraternité Humaine, qui supervise la mise en œuvre et la gestion du projet de l’hôpital Enfant Jésus du Caire dans la nouvelle capitale administrative. Le projet est soutenu et supervisé par l’hôpital Enfant Jésus de Rome, qui est l’un des plus importants hôpitaux spécialisés dans la pédiatrie et les maladies rares au monde.

Il convient de rappeler que la ville de Belbeis a engendré Sir Magdi Yacoub, fils loyal et dévoué dans les années 30. Un fils issu d’une famille copte originaire d’Assiout.
Il a intégré la faculté de médecine à l’Université du Caire à l’instar des milliers d’Egyptiens. En tant que repère, il a poursuivi ses études à Chicago puis à Londres.

Il a prouvé depuis les années 60 une persévérance remarquable et une suprématie claire. Dr Yacoub est devenu une des figures de la médecine et un professeur consultant de la cardiologie. Un pionnier dans le domaine des chirurgies de la transplantation des organes et la greffe des cellules souches.
Dr Magdi Yacoub a reçu différentes décorations et marques de différentes universités du monde. La reine Elizabeth lui a décerné le titre de «Sir ou Chevalier» en 1992.
Il a également été lauréat en 2007 du prix de la fierté de la Grande-Bretagne. Les médias britanniques qualifient toujours le grand savant égyptien de roi des cœurs.

Il est hautement apprécié grâce à sa ferme appartenance à sa patrie mère. En dépit de sa réputation en Grande-Bretagne et dans les quatre coins du monde pour plus d’un demi siècle, les visites de Dr Yacoub en Egypte ne se sont point arrêtées. Il a effectué plusieurs opérations chirurgicales à cœur ouvert gratuitement aux fils de sa patrie.

Il est revenu dans sa patrie après un long voyage difficile et réussi pour fonder à Assouan un centre de chirurgie cardiaque. Un centre pour soigner les incapables et les défavorisés. Ensuite, il a lancé la fondation d’un autre centre regroupant un département pour les recherches scientifiques dans le domaine de la cardiologie.

En plus, Dr Magdi Yacoub a lancé son initiative humanitaire «la chaîne d’espoir» à but non lucratif étant une action scientifique pionnière. Il s’agit d’un centre qui dispense des soins aux cardiaques et à des enfants dans les pays du tiers monde. Un centre qui contribue à assurer un parrainage sanitaire et à développer les sociétés locales dans ces pays.
Il s’agit d’un modèle repère et réussi pour nos jeunes de sorte à apporter beaucoup de preuve et de messages pour les futures générations. Un modèle de détermination de fer et d’une vision clairvoyante.
Sir Magdi Yacoub a décidé, depuis son jeune âge, de devenir un chirurgien à l’instar de son père précisément après le décès de sa tante à cause d’une maladie cardiaque.
Il a décidé de devenir un chirurgien dans cette branche de médecine. Il a suivi ses études avec beaucoup de persévérance et de détermination. Dr Magdi Yacoub a réussi à atteindre ses aspirations. Il est devenu une des figures mondiales dans le domaine de la chirurgie cardiaque.

C’est un modèle incarnant la conviction des valeurs humaines et l’unité entre les êtres humains. En dépit de sa réputation, il a refusé de se contenter de sa position actuelle et a décidé de rester parmi les enfants des pauvres du monde. Il s’adonne à soigner gratuitement les enfants des citoyens défavorisés. En plus, c’est un grand modèle de dévouement et de sincérité pour l’Egypte et les catégories défavorisées des fils de la patrie.

Dr Magdi Yacoub a contribué à la formation d’une nouvelle génération de médecins et d’infirmières sans aucune distinction entre musulman et copte. Il a fait d’énormes preuves de son patriotisme, tout en estimant l’énorme responsabilité du succès et de la célébrité. Une responsabilité sociale, morale et humaine.

(Visited 6 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires