« Marathon » mondial de prière pour la fin de la pandémie

05-06-2021 08:22 AM


Traditionnellement consacré à Marie, le mois de mai est l’occasion de prier la Mère de Dieu afin de lui demander d’intercéder auprès de son fils. En cette année si particulière, le Pape François a lancé le 1er mai le coup d’envoi d’un marathon de prière afin de demander à Dieu la fin de la pandémie. Durant un mois et jusqu’à demain, le 31 mai, il aura passé par une trentaine de sanctuaires à travers le monde

Le Pape François a voulu associer tous les sanctuaires du monde à cette initiative, afin qu’ils deviennent les instruments d’une prière de toute l’Église. L’initiative a été réalisée à la lumière de l’expression biblique: “De toute l’Église montait sans cesse la prière vers Dieu” (Ac 12, 5).
Avec la prière du Rosaire, chaque jour du mois était caractérisé par une intention de prière pour les différentes catégories de personnes les plus touchées par le drame de la pandémie. Entre autres, des prières ont été dites pour ceux qui n’ont pas pu dire au revoir à leurs proches, pour le personnel de santé, pour les pauvres, les sans-abri et les personnes en difficulté économique et pour tous les défunts.
Les trente sanctuaires représentatifs choisis pour mener la prière mariale un jour du mois sont les suivants: Notre-Dame de Walsingham en Angleterre; Jésus le Sauveur et Mère Marie au Nigeria; Notre-Dame de Częstochowa en Pologne; basilique de l’Annonciation à Nazareth; Sainte Vierge du Rosaire en Corée du Sud; Notre-Dame Aparecida au Brésil; Notre-Dame de la Paix et du Bon Voyage aux Philippines; Notre-Dame de Lujan en Argentine; Sainte Maison de Lorette en Italie; Notre-Dame de Knock en Irlande; Notre-Dame des Pauvres à Banneux, Belgique; Notre-Dame d’Afrique en Algérie; Notre-Dame du Rosaire de Fatima au Portugal; Notre-Dame de la Santé en Inde; Notre-Dame Reine de la Paix à Medjugorje, Bosnie; cathédrale Sainte-Marie en Australie; Immaculate Conception aux États-Unis; Notre-Dame de Lourdes en France; Meryem Ana en Turquie; Nuestra Señora de la Caridad del Cobre à Cuba; Notre-Dame de Nagasaki au Japon; Nuestra Señora de Montserrat en Espagne; Notre Dame du Cap au Canada; National Shrine Our Lady Ta’ Pinu à Malte; Nuestra Señora de Guadalupe au Mexique; Mère de Dieu à Zarvantysia en Ukraine; la Vierge Noire d’Altötting en Allemagne; Notre-Dame du Liban; Notre-Dame du Rosaire de Pompei en Italie.
Le Pape François a ouvert et clôturera le mois de prière, avec les fidèles du monde entier, depuis deux lieux significatifs de l’État de la Cité du Vatican.

Le 1er mai, SS a prié devant l’icône de Notre-Dame du Bon Secours -la Madonna del Soccorso-, vénérée dès le VIIe siècle, représentée dans une fresque au-dessus de l’autel de Saint-Léon, près du transept sud de la basilique primitive du Vatican, puis placée, là où elle se trouve encore aujourd’hui, à l’intérieur de la nouvelle basilique Saint-Pierre en construction, par le Pape Grégoire XIII en 1578, dans la chapelle Grégorienne, où sont également conservées les reliques de saint Grégoire de Nazianze, docteur et père de l’Église.
À cette occasion, le Pape François a béni des chapelets spéciaux utilisés spécialement pour cet événement, qui ont été ensuite envoyés aux trente sanctuaires. Quelques familles des paroisses de Rome et du Latium ont participé à la prière et à la lecture, ainsi que des jeunes
représentants des mouvements de la nouvelle évangélisation.
La prière du Pape François s’exprime en ces termes: «Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.
Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.
Ô Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus, et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme. Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches. Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.
Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.
Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies. Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.
Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.
Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.
Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.
Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.
Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.
O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.
Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.
Guide les pas de tes pèlerins qui désirent te prier et t’aimer dans les sanctuaires qui te sont dédiés dans le monde entier sous les titres les plus divers qui rappellent ton intercession, sois pour chacun un guide sûr. Amen».
Enfin, demain 31 mai, le Pape François conclura le marathon de prière depuis un lieu significatif dans les jardins du Vatican. Tout au long du mois de mai, tous les sanctuaires situés à travers le monde entier avec les fidèles et toutes les personnes de bonne volonté confient ainsi , dans les mains de notre Sainte Mère l’humanité entière, durement éprouvée par cette période de pandémie.

(Visited 6 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires