L’acteur vétéran Samir Ghanem décède à 84 ans

22-05-2021 07:17 AM


L’acteur égyptien vétéran Samir Ghanem est décédé le 20 mai, à l’âge de 84 ans. Ghanem a été l’un des comédiens préférés se produisant dans des dizaines d’œuvres de théâtre, de séries télévisées et de films au cours de plus d’un demi-siècle de carrière, laissant une empreinte mémorable dans chacun d’eux.

Il a reçu de nombreux prix au cours de sa carrière. En 2017, il a reçu le prix d’honneur et d’excellence Faten Hamama lors du Festival international du film du Caire, témoignage du rôle vital qu’il a joué sur la scène cinématographique et de son immense contribution au cinéma égyptien.

Dr Inas Abdel Dayem, ministre de la Culture, q d2plor2 lq disparitoion dugrand artiste Samir Ghanem, après avoir été infecté par le Coronavirus, et a déclaré que la vie artistique en Égypte et dans le monde arabe a perdu l’un des génies et une icône de la comédie exceptionnelle, qui a peint des pages de joie dans l’histoire de la performance d’acteur, Inas Abdel Dayam a indiqué que son style distinctif a réussi à attirer le cœur du public pendant de nombreuses années ayant vu des œuvres qui resteront gravées dans la conscience avec leurs personnalités et leur vocabulaire. La ministre a adressé ses condoléances à sa famille, ses amis et ses proches, priant Dieu que le défunt soit béni de sa miséricorde.

Samir Ghanem est un humoriste, chanteur et animateur égyptien.Ghanem est né le 15 janvier 1937 au Caire, en Egypte, sous le nom de Samir Youssef Ghanem.

Après avoir échoué à entrer au Collège de police comme son père policier, il décide de transférer ses études à la faculté d’agronomie d’Alexandrie et obtient son diplôme en 1967. A Alexandrie, il rencontre les artistes Wahid Seif et Adel Nassif et forme un groupe qui réalise des sketchs sur la scène d’Alexandrie.

Pendant ce temps, la renommée de George Sidhom a commencé à se répandre à l’Université Ain Chams, comme ce fut le cas pour El Deif Ahmed à l’Université du Caire. Samir les a rejoints et a formé le célèbre groupe connu sous le nom de “Trio de lumières du théâtre” (Tholathy Adwa’a El Masrah), à travers lequel ils ont joué dans un grand nombre de films et de pièces de théâtre, ainsi que des “sketchs” distingués par la rapidité et la brillante mélodie. Leur début a été «Docteur Sauve Moi», une courte performance qui les a introduits dans le monde du divertissement. Ils ont présenté la toute première émission de télévision «Devinettes de Ramadan»..

Après la mort d’El Deif Ahmed en 1970, Tholathy Adwa’a El Masrah a continué à produire des pièces de théâtre. Les deux plus célèbres sont :«La musique dans le quartier Est» et «Al-Mutazawwigoune» (Les Mariés)

Samir Ghanem était un acteur connu pour les films «El moushajiboune» (les coquins) (1966), «Hob ala chati Miami» (amour sur la plage de Miami) (1976) et «Montaha el farah» (grande joie) (1964). Il était marié à Dalal Abdelaziz depuis 1984. Samir Ghanem a animé une émission sur OTV appelée «Une Heure Avec Samir Ghanem». Il est le père des actrices Donia Samir Ghanem et Amal (Amy Samir Ghanem).

«Samoura» a obtenu un grand succès dans le drame télévisé de la série «Histoires de Miso».

Samir Ghanem a ébloui tout le monde en présentant “Fawazir Fattouta”(devinettes de Fattouta), à partir de 1982 pour une période de 3 ans, et c’est un nouveau défi qu’il a relevé avec un succès impressionnant.

Sur la scène du théâtre, le nom de Samir Ghanem est gravé en or, où il a interprété de nombreuses pièces à succès, dont «Mon frère est exubérantet moi, jesuis dans l’embarras»,«Goha, qui gouverne la ville», «Faris, Bani Khayban», «Do Ré Mi Fa Sol», et d’autres, Toutes ces œuvrespopulaires, en plus de dizaines de films et séries à succès sur le plan social.

En outre, Samir Ghanem a participé à de nombreux films tels que “Les deux amis”, “Nous ne sommes pas des anges”, “Un sur un million”, “Le mirage”, “Les trois fous”, “Nous sommes de bons hommes”, “Le feu delaa compassion “,” La Bande allègre “et” Un garçon, une fille et le diable “.

L’une de ses marques distinctives depuis ses débuts artistiques, a été les lunettes; il aimait les lunettes dans toutes leurs formes et couleurs jusqu’à ce qu’elles deviennent l’une des choses qui distinguent sa personnalité et il en portait des différentes pour différents rôles.

En 2015, il a joué le rôle d’Al-Halawani dans la série “Lahfa” avec sa fille Donia Samir Ghanem. Il a été invité dans la série “Nelly et Sherihan” avec également ses filles Donia et Amy Samir Ghanem en 2016, et l’année suivante, il a participé à la série “Fi La La Land”

En 2018, il a été invité dans la série “Mondes cachés mettant en vedette la superstar Adel Imam et a joué le rôle de Fayeq dans la série “Azmi et Ashgan” avec Hassan Al-Razzaz et Amy Samir Ghanem.

Le regretté acteur a participé à plus de 300 rôles, dont le dernier était son apparition dans la série “Badal El Haddouta Talata” (3 histoirs au lieu d’une) avec sa fille Donia Samir Ghanem.

Il y a eu une vague de compassion de tout le Moyen-Orient, alors que les plus grands noms du divertissement pleurent la perte d’un véritable luminaire de la culture égyptienne.

“Artiste d’un style rare, j’ai toujours senti qu’il faisait partie de la famille et il était l’une des personnes qui nous a fait rire et nous a fait sortir de tout état émotionnel dès que nous regardionsune scène dans laquelle il se trouvait. Au revoir, les dernières lumières du beau théâtre, que Dieu ait pitié de la star », a déclaré l’actrice égyptienne Hend Sabri sur Instagram.

Il se considérait comme une personne très simple et normale.

(Visited 12 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires