Cham El-Nessim est une ancienne célébration de l’Egypte pharaonique rattachée à la fête de Pâques au IVème siècle par le patriarche Athanase d’Alexandrie qui organisa le calendrier festif en Egypte. Cette fête correspond au moment de la pleine Lune d’avril quand le Soleil est entré dans le Bélier et lorsque les jours sont devenus égaux avec les nuits. C’est le printemps qui commence avec les arbres recouverts de fleurs et les jeunes pousses d’où vont sortir les feuilles vertes.

06-05-2021 07:42 AM


“Hume la brise” – “Sens la brise de printemps” – “Respire l’odeur du Zéphyr”
En Égypte, Pâques est célébré par les Coptes, catholiques ou orthodoxes, mais la fête qui rassemble l’ensemble du pays, c’est traditionnellement le lundi de Pâques, jour de Cham el-Nessim.
Cette fête trouve ses origines dans l’antiquité et semble associée à “shemou”, la fête du printemps. En effet, à l’époque pharaonique, l’équinoxe de printemps donnait lieu à une célébration particulière, car il était associé au commencement de la création. Les pharaons appelèrent cette fête “Chamus”, ce qui signifie “Résurrection”.
Les familles se retrouvaient alors au bord du fleuve afin de “respirer l’odeur du Zéphyr”. Les barques étaient décorées de fleurs. Selon les annales écrites par Plutarque au cours du 1er siècle après J.-C., les anciens Égyptiens offraient à leurs divinités du poisson salé, de la laitue et des oignons. Une autre tradition consistait à offrir des fleurs de lotus aux personnes aimées.
C’est donc une fête qui signifie le début d’une nouvelle saison, elle ouvre ainsi la porte à une vie nouvelle avec les beaux jours qui commencent. Les Anciens Egyptiens célébraient cet évènement par une grande cérémonie officielle. Ils se réunissaient devant la façade Nord des Pyramides afin de voir le coucher du Soleil.
Étant un jour très spécial chez les Pharaons, cette fête était considérée comme la plus ancienne dans la vie. Les pharaons célébraient religieusement la première nuit de Cham El-Nessim avec leurs prêtres. Lorsque le soleil se levait, Cham El- Nessim devenait une fête populaire à laquelle tous les Égyptiens participaient, toutes classes sociales confondues.
En raison du début d’une célébration où l’on respire la brise longuement depuis près de cinq mille ans, soit environ en 2700 avant JC, et en particulier à la fin de la IIIe dynastie pharaonique, elle est célébrée par le peuple égyptien jusqu’à présent, car elle symbolise le début d’une nouvelle vie, selon les peintures murales découvertes qui enregistrent la célébration de Pâques. Pour commencer, comme indiqué dans les papyrus antiques, les Pharaons célèbrent en se rassemblant devant la façade nord de la pyramide pour assister au coucher du soleil, montrant le disque solaire, en descendant progressivement vers le haut de la pyramide comme si le soleil se serait assis sur le sommet de la pyramide et ses rayons pénètrent du haut de son sommet… La fête musicale commence avec les instruments musicaux comme la flûte et la harpe accompagnées par des chants et des hymnes célébrant le début du printemps avec des danses spéciales. Tous les Egyptiens passent la journée dans les rues et les jardins.
Par ailleurs, les plats liés à la fête de “Chamus” sont les œufs qui symbolisent chez les Pharaons la création de la vie d’un objet inanimé. On disait que les Anciens Egyptiens ont écrit leurs rêves sur les œufs et les ont suspendus sur les branches des arbres dans les jardins afin qu’ils reçoivent les bénédictions du dieu lors de son apparition. Ces décorations ont évolué à travers les époques pour devenir de la coloration des œufs. La coloration des œufs reflète la vision de l’Égypte ancienne selon laquelle les œufs symbolisent la vie nouvelle. Ce symbolisme figurait dans le Livre des morts pharaonique et dans le chant d’Akhenaton : “Dieu est unique, il a créé la vie à partir de l’inanimé et il a créé des poussins à partir d’œufs”.

L’Oignon : Il devint l’un des plats traditionnels de Cham El-Nessim à l’époque de la 6ème Dynastie, où il fut lié au désir de vaincre la mort et de surmonter la maladie. Depuis lors, les Pharaons avaient considéré l’Oignon comme une plante sacrée.
La Laitue : Apparue à l’époque de la 4ème Dynastie, elle fut considérée comme l’une des plantes sacrées chez les Anciens Egyptiens. Elle constitue l’une des plantes préférées, qui annonce le début du printemps.
Le Fessikh : Il apparut parmi les plats traditionnels de Cham El-Nessim à l’époque de la 5ème Dynastie. Les Anciens Egyptiens ont excellé dans la conservation et l’assèchement des poissons, ainsi que dans la fabrication du Fessikh. Il est considéré à travers les époques comme le symbole du bien.

Le pois chiche vert: Connu chez les Egyptiens sous le nom de Malana, symbolise l’espoir qu’apporte l’arrivée du printemps.
Les coutumes et les traditions de cette célébration n’ont pas été changées depuis l’époque des Pharaons jusqu’à nos jours.
Plus tard, “Chamus” fut rebaptisée “Cham” par les Coptes ; puis on lui ajouta le mot “Nessim” pour faire référence à l’arrivée du printemps.
Cham el-Nessim a perduré et est fêtée aujourd’hui par tous les Égyptiens, chrétiens et musulmans.

Les Egyptiens célèbrent Cham El Nessim lundi, le lendemain de la célébration des pâques conformément au calendrier de l’église copte (le mois de Barmoudah chaque année).
Dans son livre “Les us et coutumes des Égyptiens modernes”, paru en 1834, Edward William Lane écrit : “Une coutume appelée “Shemm en-Nessem” (ou l’odeur du Zéphyr) est observée le premier jour du printemps. Tôt dans la matinée, de nombreuses personnes en particulier des femmes, brisent un oignon et le sentent ; et au cours de la matinée un grand nombre de citoyens se promènent dans les villes ou dans les campagnes, ou partent en bateau, généralement vers le nord, pour prendre l’air, ou, comme ils l’appellent, l’odeur de l’air, qui en ce jour est réputé avoir un effet bénéfique. Ils choisissent de déjeuner à l’extérieur, au bord ou sur le fleuve.”
Si Cham el-Nessim a perdu tout caractère religieux, le rituel demeure…

Depuis les temps anciens, l’Egypte célèbre cette entrée du Soleil dans le Bélier, ce qui apporte le renouveau de la nature après les mois d’hiver. C’est le Cham El-Nessim qui fait respirer le zéphyr, ce vent doux et agréable dont les anciens firent un dieu.

CHAM (1)

(Visited 21 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires