cette chapelle si chère à la famille royale britannique

28-04-2021 07:37 AM

Saint-Georges


Le samedi 17 avril à 15 heures locales, des millions de téléspectateurs à travers le monde entier ont pu suivre les funérailles du prince Philip, époux de la reine d’Angleterre mort à l’âge de 99 ans. Ils ont remarqué certainement la beauté de la chapelle Saint-Georges, haut lieu de la monarchie britannique, « notre paroisse » avait l’habitude de dire le duc d’Edimbourg.
Appeler « chapelle » cet édifice gothique impressionnant peut étonner. Si au service funèbre du prince Philip, seulement une trentaine de personnes ont été autorisées à y assister en raison de la crise sanitaire, la chapelle Saint- Georges contient quelques 800 places. Edifiée entre 1475 et 1528, elle est située dans l’enceinte du château de Windsor, l’une des trois résidences officielles de la reine Elizabeth. Elle a une « particularité royale » ce qui signifie qu’elle n’est pas sous l’autorité d’un évêque mais directement sous celle du monarque. Voici quatre choses à savoir sur ce haut lieu de la monarchie britannique.

UNE PAROISSE UN PEU SPÉCIALE
Construite par des rois, la chapelle Saint-Georges est un lieu de culte pour la Reine et la famille royale. C’est aussi une église au service de la communauté locale. « Notre paroisse », avait l’habitude de dire le prince Philip… En effet, la chapelle fait office de lieu de culte, tout au long de l’année, pour les résidents de la paroisse. Parmi eux, Sa Majesté évidemment, qui séjourne presque chaque week-end au château de Windsor, sa résidence favorite. La chapelle sert notamment pour la traditionnelle messe de Pâques, à laquelle la famille royale assiste chaque année, mais également à la cérémonie annuelle de l’ordre de la Jarretière, le plus élevé et le plus ancien des ordres de chevalerie britanniques.

UN JOYAU DE L’ART GOTHIQUE
L’architecture de la chapelle représente l’un des plus beaux exemples de style gothique perpendiculaire du pays : il s’agit de la phase de l’architecture gothique tardive en Angleterre, à peu près parallèle au style flamboyant français. Ce style, soucieux de créer de riches effets visuels par le biais de la décoration, se caractérise par une prédominance des lignes verticales dans le tracé des fenêtres en pierre, l’élargissement des fenêtres à de grandes proportions et la conversion des étages intérieurs en une seule étendue verticale unifiée.

LIEU DE LA VIE SPIRITUELLE DES MONARQUES
La chapelle Saint-Georges a servi à de nombreuses cérémonies pour les membres de la famille royale : baptêmes, mariages et funérailles. Une quinzaine de mariages y ont eu lieu, une tradition inaugurée par le mariage d’Edward VII et de la princesse Alexandra de Danemark, en 1863, et suivie par les mariages des nombreux enfants de la reine Victoria. Avant de s’y marier en mai 2018, le prince Harry y avait été baptisé en 1984 tandis que son frère, le prince William, y avait reçu sa confirmation, en 1997. Leur père, le prince Charles, avait par ailleurs choisi ce lieu pour officialiser ses vœux de mariage avec Camilla, la duchesse de Cornouailles, en 2005.

UNE QUASI-NÉCROPOLE
La chapelle Saint-Georges est également un lieu de sépulture, recueillant les cryptes de monarques, dont le père de la reine Elizabeth II. Dix souverains y sont enterrés. Cinq d’entre eux se trouvent dans deux caveaux funéraires sous le chœur ; les cinq autres sont dans des tombes de la chapelle, dont celle du père de la Reine, le roi George VI. La Reine mère fait partie des personnes inhumées à la chapelle Saint-Georges. Les cendres de la princesse Margaret, la sœur d’Elizabeth II, se trouvent également dans le caveau royal. Le prince Philip est devenu le 25e membre de la famille royale à être enterré dans un caveau funéraire sous le chœur avant d’être transféré dans la chapelle commémorative du roi George VI à la mort de la Reine.

(Visited 26 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires