L’Huile chrismale pour la 40e fois dans l’Église copte

24-03-2021 07:32 AM


Le Saint Chrême (confirmation) est un saint sacrement à travers lequel nous sommes confirmés par le Saint-Esprit. Le Saint Chrême tire son origine du temps des apôtres. Effectivement, ces derniers l’ont préparé eux-mêmes en utilisant des épices et des pommades qui étaient sur le corps du Sauveur. Puis Saint-Marc l’a apporté en Egypte. Cependant, comme cette dernière s’épuisait, Saint Athanase a proposé de mélanger l’ancien ferment du Saint Chrême avec de nouvelles pommades. Après lui, les patriarches ont fait le chrême à chaque fois que ses quantités étaient presque épuisées.

Les mercredi et jeudi 10 et 11 du mois de mars en cours, le chrême a été fait à Anba Bishoy à Wadi el Natroun pour la troisième fois de la papauté de SS Tawadros II et pour la quarantième fois dans l’histoire de l’Église copte orthodoxe.

L’huile de chrême se compose de 27 substances aromatiques, qui sont toutes mentionnées dans la «Bible». Ces substances sont mélangées dans certaines proportions avec de l’huile d’olive pure, et elle est préparée dans l’église pour une période de deux jours.

Le premier jour de la préparation de “l’Huile Chrismale”, les pères, les archevêques et les évêques ont porté les matériaux du chrême après les avoir reçus de Sa Sainteté le Pape Tawadros, et ils ont fait une grande procession, devancée par les diacres chantant des mélodies, jusqu’à la cathédrale du monastère.

Sa Sainteté et les évêques ont mélangé les huiles essentielles en 6 étapes, et après l’achèvement du processus de préparation, le Pape et le clergé ont prié la Divine Liturgie.

Le lendemain, les vases du Chrisme ont été placés sur le seuil de la porte du sanctuaire. Sa Sainteté le Pape et les Évêques ont participé aux prières pour la sanctification du Chrisme, puis aux prières de la Divine Liturgie, et l’huile de Chrism continuera, après l’avoir sanctifié à rester à l’intérieur du sanctuaire tout au long de la messe des quarante jours du Carême.

A l’aube du jour de Cham El-Nessim, de la levure sacrée y est ajoutée, afin qu’elle soit prête à être distribuée aux églises et aux diocèses.

Lors de la préparation du Chrisme, Sa Sainteté le Pape Tawadros II, les Archevêques et les Évêques, membres du Saint Synode, ont signé la tradition de l’œuvre du Saint Chrisme. C’est comme un “registre” attestant ce moment historique. Il comprend l’adresse, l’heure et le lieu, et à la fin les signatures des pères et des évêques ont été aposées en 3 exemplaires (un exemplaire au secrétariat du Saint Synode, un autre en la résidence papale au Caire, et une copie conservée par le monastère dans lequel le chrême a été fait).

L’huile de chrême a de nombreuses utilisations à l’intérieur de l’église, où elle suit le baptême immédiatement en faisant trente-six signes de la croix pour sanctifier toutes les parties du corps, commençant par le front, puis les deux narines, la bouche, les deux yeux, les deux oreilles, le cœur, le nombril, le dos, la colonne vertébrale, l’épaule droite, le coude droit, le poignet droit, ensuite le côté gauche, suivant le même ordre, puis la cuisse droite, le genou droit, le talon droit, le tendon droit, ensuite le côté gauche, par devant et par derrière.Chaque signe de la croix est accompagné d’une prière particulière, suppliant le Seigneur de confirmer la personne baptisée dans le Saint-Esprit. Avec ces saintes onctions, l’accès dans cette personne est fermé à Satan et ce dernier devient incapable d’en prendre le contrôle selon la croyance chrétienne.

L’huile chrismale est également utilisée pour sanctifier les eaux baptismales, inaugurer des églises et consacrer les autels d’églises en les oignant.

Le pape Tawadros II a dit dans son discours pendant la confection du chrême que l’huile chrismale peut être fabriquée n’importe où et à tout moment, et que Dieu nous donne à l’avenir qu’elle soit fabriquée en dehors de l’Égypte également.

«Nous préparerons 620 kilogrammes d’huile de chrême et 380 kilogrammes d’huile de galilaone, comme nous essayons de préparer le chrême tous les trois ans selon ce que Dieu nous permet de l’avoir constamment présent dans les églises», a-t-il fait savoir.

(Visited 5 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires