Béatification de Carlo Acutis, un modèle pour les jeunes

15-10-2020 04:00 PM


« Un garçon de notre temps, un garçon comme tant d’autres, a été conquis par Jésus pour devenir un phare de lumière pour tous ceux qui souhaiteront le connaitre et suivre son exemple », s’est réjoui le cardinal Agostino Vallini, le représentant extraordinaire du Pape, qui a présidé le samedi 10 octobre à Assise la béatification de Carlo Acutis, un jeune Italien qui fut un témoin lumineux de l’Évangile durant ses quinze ans d’existence (1991-2006).

Le jeune informaticien italien, qui est mort de leucémie à l’âge de 15 ans en offrant ses souffrances au Seigneur, au pape et à l’Église, a été béatifié lors d’une messe à la Basilique de Saint-François d’Assise.

Né en 1991, Acutis est le premier du millénaire à être béatifié par l’Église catholique. L’adolescent qui avait des aptitudes pour la programmation informatique est maintenant à un pas de la canonisation.

“Depuis son enfance… il avait le regard tourné vers Jésus. L’amour de l’Eucharistie était le fondement qui maintenait vivante sa relation avec Dieu. Il a souvent dit : “L’Eucharistie est ma route vers le ciel”, a déclaré le cardinal Agostino Vallini dans son homélie de béatification. “Carlo a ressenti un fort besoin d’aider les gens à découvrir que Dieu est proche de nous et qu’il est beau d’être avec lui pour profiter de son amitié et de sa grâce”, a déclaré Vallini.

Pendant la messe de béatification, les parents d’Acutis se trouvaient derrière une relique du cœur de leur fils qui a été placée près de l’autel. Une lettre apostolique du pape François a été lue à haute voix, dans laquelle le pape déclare que la fête de Carlo Acutis aura lieu chaque année le 12 octobre, date anniversaire de sa mort à Milan en 2006.

Les pèlerins masqués se sont placés devant la basilique Saint-François et sur les différentes places d’Assise pour regarder la messe sur des écrans géants, car seul un nombre limité de personnes était autorisé à entrer.

La béatification d’Acutis a attiré environ 3.000 personnes à Assise, y compris des personnes qui le connaissaient personnellement et de nombreux autres jeunes inspirés par son témoignage.

Dans son homélie, le cardinal Vallini, légat pontifical de la basilique Saint-François, a salué Acutis comme un modèle de la manière dont les jeunes peuvent utiliser la technologie au service de l’Évangile pour “atteindre le plus grand nombre de personnes possible et les aider à connaître la beauté de l’amitié avec le Seigneur”. Pour Carlo, Jésus était “la force de sa vie et le but de tout ce qu’il faisait”, a déclaré le cardinal. “Il était convaincu que pour aimer les gens et leur faire du bien, il faut puiser de l’énergie dans le Seigneur. Dans cet esprit, il était très dévoué à la Vierge”, a-t-il ajouté. “Son désir ardent était aussi celui d’attirer le plus grand nombre de personnes vers Jésus, en se faisant le héraut de l’Évangile avant tout par l’exemple de la vie”.

Dès son plus jeune âge, Acutis a appris à programmer et a créé des sites web cataloguant les miracles eucharistiques et les apparitions mariales dans le monde. L’Église se réjouit, car en ce tout jeune bienheureux, les paroles du Seigneur s’accomplissent : “Je t’ai choisi et je t’ai établi pour que tu ailles porter beaucoup de fruits”. Et Carlo “est allé” et a apporté le fruit de la sainteté, en le montrant comme un objectif accessible à tous et non comme quelque chose d’abstrait et de réservé à quelques-uns”, a déclaré le cardinal. “C’était un garçon ordinaire, simple, spontané, sympathique… il aimait la nature et les animaux, il jouait au football, il avait beaucoup d’amis de son âge, il était attiré par les moyens modernes de communication sociale, passionné d’informatique et, autodidacte, il a construit des sites web pour transmettre l’Évangile, pour communiquer des valeurs et de la beauté”, a-t-il dit.

Assise a célébré la béatification de Carlo Acutis avec plus de deux semaines de liturgies et d’événements du 1er au 17 octobre. Pendant cette période, des images du jeune Acutis debout avec un ostensoir géant contenant l’Eucharistie pouvaient être vues devant les églises tout autour de la ville de Saint-François et Sainte-Claire.

Carlo Acutis a marqué le monde catholique et missionnaire par sa volonté puissante de faire connaître le message du Christ par l’intermédiaire des nouvelles technologies. Surnommé « le geek de Jésus », l’adolescent a ainsi mis à profit ses dons en informatique et sa capacité à manier les outils numériques pour transmettre sa foi.

Parmi ses plus importantes œuvres, son exposition des miracles eucharistiques a rapidement fait le tour du monde et touché de nombreux fidèles. Fruit d’un travail de deux ans de recherche et de voyages, ce qui n’était au départ qu’un simple site internet s’est rapidement transformé en une exposition mondiale des quelques 136 miracles eucharistiques reconnus par l’Église, accompagnés de photographies et de descriptions. Cette œuvre s’est finalement matérialisée pour être présentée dans les paroisses des quatre coins du globe et dans les sanctuaires les plus célèbres tels que Lourdes ou Fátima.

Le pape François, qui reconnait en Carlo Acutis un modèle pour les jeunes d’aujourd’hui, ne cache pas son respect et son admiration : « Il a été capable d’utiliser les nouvelles techniques de communication pour transmettre l’Évangile, pour communiquer valeurs et beauté », expliqua-t-il dans Christus Vivit, sa lettre apostolique destiné aux jeunes.

Initiée par l’archidiocèse de Milan en 2013, la cause pour la béatification et la canonisation de Carlo Acutis fut finalement transmise à Rome en 2016 afin d’y être étudiée par la Congrégation pour les causes des saints. Après un retour positif, le pape François procéda le 5 juillet 2018 à la reconnaissance des vertus héroïques de Carlo Acutis, lui décernant le titre de vénérable.

En parallèle, une enquête canonique fut initiée dès juillet 2018 suite à la guérison inexplicable d’un enfant brésilien, attribuée à l’intercession de Carlo Acutis. En 2010, alors que l’enfant était atteint d’une déformation grave du pancréas, ses proches ont décidé de confier sa guérison à Carlo Acutis. Le pancréas revint alors de lui-même à la normale, sans intervention chirurgicale. Les expertises médicales n’ayant conclu à aucune explication scientifique, le dossier a été présenté au Saint-Siège avant d’être reconnu miracle authentique par le pape François, le 21 février 2020, signant par la même occasion le décret de sa béatification.

A noter que depuis qu’il a reçu la Première Communion, à l’âge de 7 ans, Carlo n’a jamais manqué le rendez-vous quotidien à la messe. Il cherchait toujours, avant ou après la célébration eucharistique, à prier devant le Tabernacle pour adorer le Seigneur réellement présent dans le Saint Sacrement. La Vierge était sa grande confidente et il ne manquait jamais de l’honorer en récitant chaque jour le chapelet. La modernité et l’actualité de Carlo se conjuguaient parfaitement avec sa profonde vie eucharistique et avec sa dévotion mariale, qui ont contribué à faire de lui ce garçon tout à fait spécial, au point d’être admiré et aimé de tous.

Dans le cadre du processus de canonisation, le corps d’Acutis a été exhumé et transféré dans un lieu approprié à la vénération publique, le Sanctuaire de la Renonciation de l’église de Sainte Marie Majeure à Assise, en 2019.

Le tombeau du vénérable avait été ouvert à la vénération publique avant la béatification de l’adolescent programmée par ordinateur.

Le cœur d’Acutis, qui peut désormais être considéré comme une relique, est exposé dans un reliquaire de la basilique Saint-François à Assise.

Dans la tombe, Acutis est vêtu des vêtements ordinaires qu’il portait dans la vie quotidienne. Bien qu’il n’ait pas été enterré dans ces vêtements, ils témoignent de la vie de l’adolescent.

Dans le cadre de la célébration de 17 jours de la béatification d’Acutis à Assise, deux églises ont accueilli des expositions des miracles eucharistiques et des apparitions mariales catalogués par Carlo.

Le tombeau d’Acutis se trouve dans le sanctuaire de la spoliation d’Assise, où le jeune saint François d’Assise aurait abandonné ses riches vêtements au profit d’un pauvre habit. Carlo Acutis, comme saint François, avait en commun, en plus de l’amour pour Jésus et en particulier pour l’Eucharistie, un grand amour pour les pauvres.

(Visited 15 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires