Message d’amour, de bien et de beauté à la fête de la Nativité

10-01-2020 12:22 PM


Le Pape Tawadros II, Pape d’Alexandrie et patriarche de la Prédication de Saint Marc, a présidé lundi soir la messe de Noël copte dans la cathédrale de la Nativité du Christ, dans la nouvelle capitale administrative. Pour la sixième année consécutive depuis qu’il est devenu président de l’Égypte en 2014, Abdel-Fattah El-Sissi s’est rendu à la cathédrale pour féliciter les coptes.

En entrant dans la cathédrale, accompagné par le Pape Tawadros, le Président El-Sissi a été accueilli par une grande ovation joviale des évêques, des archevêques et des fidèles.

Le Président El-Sissi a déclaré, lors de ses félicitations pour la fête de la Nativité du Christ: “Comme chaque année, je vous souhaite passer une bonne fête en sûreté. En vérité c’est un bel accueil, et le fait que nous nous aimions de cette manière est une belle chose.”

Le Président a ajouté: “Comme nous sommes habitués, nous fêtons le début de chaque année et la glorieuse fête de Noël. Je souhaite donc une bonne et heureuse année pour nous tous.”

El-Sissi a poursuivi en disant: “Nous évoquons toujours notre relation les uns avec les autres, si vous aimez notre Seigneur, aimez-vous les uns les autres et que personne n’intervienne jamais pour nous diviser. Dans ce pays nous sommes tous unis, et nous resterons ainsi, l’Égypte est notre pays, nous sommes tous égaux.”

Le chef de l’Etat a conclu: “Je ne veux pas que vous vous inquiétiez tant que nous sommes ensemble, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, personne ne peut rien faire tant que nous sommes unis dans notre pays, nous sommes capables, grâce à Dieu, que notre Seigneur nous inspire à être honnêtes et perspicaces, et nous traitions avec honneur à une époque où il n’y a pas d’honneur.”

À la fin de la visite du Président El-Sissi à la cathédrale, il a présenté à Sa Sainteté le Pape Tawadros II un bouquet de roses blanches, symbole d’amour et de paix.

Le Président a déclaré: J’espère qu’une rose parviendra d’ici à chaque individu à la fête et le peuple copte a répondu: “Nous vous aimons, Monsieur le Président… Vive l’Egypte.”

Un grand nombre de ministres, de députés et de hauts responsables égyptiens ont assisté à la messe, ainsi que des diplomates étrangers accrédités au Caire et des représentants de différentes églises.

Dans son sermon de circonstance SS le Pape Tawadros s’est exprimé en ces termes: “Mes bien-aimés, je vous transmets mes vœux à l’occasion de la nouvelle année 2020 ainsi que celle de la fête de la glorieuse Nativité, pendant laquelle nous accueillons la naissance de notre Seigneur Jésus Christ, qui s’est incarné pour le Salut du genre humain. Je les présente à tous les bien-aimés dans tous les diocèses et dans toutes les églises coptes orthodoxes à travers le monde.

Nous célébrons cette fête de Noël ; chaque année, selon l’ère chrétienne à laquelle elle est liée. A cette occasion nous remémorons de nombreux évènements. Parmi les scènes de la Nativité, nous nous souvenons des mages qui sont venus d’orient offrir trois présents. Ces cadeaux symbolisent la vie de l’être humain. Les jours de cette vie peuvent être d’or, de myrrhe ou d’encens. Par la naissance du Christ et ses évènements, Dieu nous offre trois cadeaux. Nous pouvons les retrouver dans les évènements de la glorieuse Nativité. Ils sont offerts à l’être humain afin qu’il récupère son humanité. Cette humanité qui est si précieuse pour eux. A chaque Noël, nous nous souvenons de ces trois thèmes dont nous allons parler. Le premier don: L’humanité s’accomplit lorsque les gens vivent l’Amour. Ainsi lorsqu’on pratique l’Amour, qu’on le vit et qu’on l’offre, il devient un moyen pour que cette humanité soit parfaite. Je voudrais vous rappeler cette scène que nous aimons bien, celle des bergers qui veillaient. Ils menaient une vie simple et humble tout en vivant l’Amour, celui du troupeau et celui des Hommes. Ceci leur valut d’être les premiers à recevoir la nouvelle de la Nativité. Ainsi l’ange leur apparaît et les félicite en disant: «je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple» (Lc 2:10) Ces bergers vécurent dans l’Amour et ils l’offrirent. Lorsqu’ils reçurent le message de l’ange, ils se hâtèrent d’aller à Bethléem où se trouvait la mangeoire, puis se réjouirent dès qu’ils virent le nouveau-né, et ils exprimèrent leur grand amour en rendant cette visite. Ceci est une leçon pour nous, comment ressentir l’Amour et comment nous pouvons vivre cet Amour en permanence.

Le second don peut être constaté dans la visite des mages. Ceux-ci étaient des étrangers qui vinrent spécialement d’orient. Ils étaient des savants, des astrologues et lorsqu’ils virent l’étoile spécifique dans le ciel ils surent que c’était le signe de la naissance du Seigneur de la vérité, et se réjouirent de ce qui est bon. En effet, ces mages étaient sérieux et extrêmement déterminés. Guidés par l’étoile, ils trouvèrent le lieu où le Christ est né et lui offrirent de bonnes choses. Ils vinrent d’orient, arrivèrent à la crèche après avoir rencontré le roi et offrirent leurs présents.

Ils voulaient profiter des bonnes choses et faire le bien. Ils le firent lorsqu’ils rendirent visite à l’enfant. Ils le firent aussi en offrant des présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. A l’occasion de cette scène, celle qui montre l’être humain qui fait le bien nous nous souvenons des habitants de Bethléem et de la mangeoire. Ils reçurent cette femme pauvre, notre Mère, la sainte Vierge Marie ainsi que saint Joseph le charpentier. Elle était enceinte et voulait mettre au monde son bébé. Il n’y avait aucune place à Jérusalem, la grande ville, ni dans le petit village, sauf cette mangeoire. Ceux-ci aussi firent le bien. Le second don est donc d’apprendre à faire le bien en permanence. C’est le second don qui nous est offert. Comme nous disons en parlant de Dieu : « Rendons grâce à Dieu bienfaiteur…

Le troisième don est d’apprécier la beauté. La naissance du Christ fut un beau spectacle, et spécialement l’apparition du chœur des anges qui est apparu au ciel et qui entonna le chant joyeux: «Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime.» (Lc2:14) Ce cantique et cette manifestation joyeuse exprimaient la beauté. Celle-ci est une puissante qualité que ceux qui vivent avec Dieu peuvent goûter. Dieu nous a enseigné la beauté par sa naissance. Il nous apprit de l’apprécier et d’offrir tout ce qui est beau. La nature est belle, les fruits de la terre que nous mangeons sont beaux, et ce que nous constatant dans le ciel est beau. Les saisons de l’année en commençant par l’hiver, le printemps, l’été et, enfin, l’automne nous donnent de belles journées. Tous les jours de la vie de l’Homme sont en général de belles journées, ils sont un don de Dieu. Voici les trois dons: vivre l’Amour, profiter des bonnes choses et apprécier la beauté. Nous trouvons ces dons dans l’histoire de la Nativité. C’est un renouveau, une nouvelle joie. C’est un nouveau message par lequel tout être humain débute l’année en louant Dieu».

SS a adressé ses félicitations pour ces jours de joie, et pour la fête de la glorieuse Nativité. Il a offert tout son amour, et toutes ses salutations à ses bien-aimés partout dans le monde. Il a adressé ce message de la terre d’Egypte, et de l’Eglise copte orthodoxe. C’est cette Eglise mère qui envoie l’amitié de tous les pères, les membres du saint Synode, ainsi que tous les pères dans toutes les églises coptes, ici, en terre d’Egypte. Le Pape a transmis aussi les salutations de cette longue Histoire que nous vivons et qui se prolonge dans nos églises partout dans le monde. «Que notre Seigneur soit avec vous. Bonne Année et Joyeux Noël”, a-t-il conclu.

Le lendemain, le Pape Tawadros a reçu à la cathédrale Saint Marc à Abbassia les officiels, les personnalités publiques et les diplomates étrangers venus le féliciter à l’occasion de la fête de la Nativité.

(Visited 2 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires