Vibrant message de tolérance lancé à Charm El-Cheikh

20-12-2019 06:19 PM

Mariam Farouk


Au terme de la 3ème édition du Forum mondial de la jeunesse, le président Abdel Fattah Al-Sissi a adressé un message à tous les peuples du monde, lors de son discours. Le président al-Sissi a déclaré: “A tous les peuplesdu monde épris de paix qui est la valeur la plus élevée de l’humanité… Il n’y a pas de différence basée sur la race, la couleur ou la religion, car nous sommes tous des ambassadeurs ici, nous rejetons l’extrémisme et la violence et prenons nos différences comme un motif de coopération et de complémentarité, pas de conflit et de guerre.”

Le chef de l’Etat a souligné que l’Égypte se tenait debout et résistait fermement aux forces du mal et des ténèbres au nom du monde et a bravé sa jeunesse en défendant les valeurs de l’humanité Il a poursuivi: “Les jeunes hommes se sont tenus fermes en défendant leur honneur et leur pays pour enseigner à toute l’humanité comment avoir le renoncement à soi-même et comment se sacrifier et exalter pour une valeur plus élevée et un objectif plus noble. ”

Le président a d’autre part honoré le jeune Zein qui a combattu le cancer, le prenant comme modèle de solide volonté.

En outre, le président Abdel Fattah al-Sissi a adopté plusieurs décisions et recommandations importantes, comme suit:

L’administration du forum prend les mesures nécessaires pour former des partenariats avec des forums internationaux intéressés par la jeunesse, ce qui enrichit l’état d’un dialogue constructif entre les jeunes du monde dans leur ensemble.

L’Académie nationale de réadaptation et de formation des jeunes doit entamer les démarches de création d’un centre régional d’intelligence artificielle visant à en faire progresser les méthodes d’utilisation pour atteindre les objectifs de développement durable.

La direction du forumdoit lancer un concours documentaire pour les jeunes du monde entier basé sur le choix d’un objectif de développement durable et la réflexion pour l’atteindre.

Le ministère de l’Immigration et des Affaires égyptiennes à l’étranger est chargé de lancer une initiative appelée canots de sauvetage pour sensibiliser aux dangers de l’immigration clandestine.

Lancement d’une campagne de 100 mots sur la paix sur le site Web du forum pour promouvoir et soutenir les valeurs de paix dans le monde afin de diffuser des messages d’unité et de coopération pacifique entre les peuples.

Coordination du forum avec le ministère des Affaires étrangères et l’Union pour la Méditerranée pour travailler au lancement du Forum méditerranéen de la jeunesse en vue de relever les défis auxquels sont confrontés les pays méditerranéens, soutenir les meilleures idées et expériences pour la Méditerranée et discuter de la création d’une région euro-méditerranéenne pour l’enseignement supérieur dans la nouvelle ville d’El Alamein.

Le Forum mondial de la jeunesse, dans sa quatrième édition, adoptera une stratégie pour faire face aux évolutions technologiques de la quatrième révolution industrielle, afin de répondre aux aspirations des jeunes du monde.

Mandater le Comité d’organisation du Forum mondial de la jeunesse par le biais de la Fondation du Mémorial à la renaissance de l’humanité pour établir un centre international visant à intégrer les jeunes et les groupes affectés dans les programmes de reconstruction post-conflit et l’assistance aux pays touchés.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères est mandaté pour coordonner avec les ministères et agences africains concernés par l’État et les organisations et institutions africaines et internationales afin de renforcer l’action commune africaine dans le domaine de la sécurité alimentaire afin de formuler des politiques spécifiques pour assurer la sécurité alimentaire dans les pays africains et sensibiliser les sociétés africaines à l’exploitation des ressources alimentaires disponibles et à éviter la perte des ressources.

Attribuer la gestion du Forum Mondial de la Jeunesse en coordination avec le Ministère des Affaires Etrangères et de l’Irrigation pour mettre en œuvre une simulation de la diplomatie des pays participants dans un bassin fluvial, ainsi que mettre en place des ateliers sur la sécurité de l’eau.

D’autre part, le président égyptien Abdel Fatah al Sissi avait rencontré des représentants d’institutions de presse étrangères opérant en Egypte dans le cadre du Forum mondial de la jeunesse (FMJ) qui s’est tenu à Charm el Cheikh.

L’Égypte tient à conclure un accord sur la délimitation de la frontière maritime avec la Grèce, a déclaré le président. Le gouvernement égyptien était en bons termes à cet égard avec le gouvernement précédent en Grèce et maintenant, après un changement de cabinet dans ce pays d’Europe du Sud-Est, nous sommes impatients de relancer les négociations sur l’accord, a dit al-Sissi.

Il a également réaffirmé la position ferme de l’Égypte sur la cause palestinienne, la question de la colonisation et la solution à deux États.

En outre, le président a souligné l’empressement de l’État à communiquer avec les jeunes, citant un récent décret présidentiel portant nomination de 12 nouveaux gouverneurs et 23 gouverneurs adjoints, tous âgés de moins de 35 ans, ce qui démontre l’engagement de l’État à faire participer les jeunes à des postes de direction.

L’ingérence étrangère a été le principal problème auquel notre région a été confrontée au cours de la dernière décennie, a déclaré d’autre part le chef de l’Etat. Il a souligné que l’ingérence égyptienne en Libye et au Soudan vise à servir les intérêts des deux pays arabes, ce qui est essentiel pour assurer la sécurité nationale de l’Égypte.

“Nous soutenons toujours les institutions étatiques nationales “, a dit al-Sissi, soulignant l’engagement de l’État à empêcher toute nouvelle balkanisation des pays de la région, ce qui est une constante de la politique étrangère de l’Égypte. Il a averti que l’Egypte ne permettra à personne de sentir qu’il peut réussir à mettre la Libye et le Soudan sous sa coupe. L’Égypte a également toujours été soucieuse de maintenir la stabilité au Sud-Soudan, a fait remarquer le président.

Il a en outre souligné l’intérêt de l’Égypte à résoudre les crises en Afrique et à appuyer les efforts de lutte contre le terrorisme dans la région du Sahara et du Sahel, même si le pays ne prend pas la présidence de l’Union africaine.

En plus, al-Sissi a déclaré qu’il attachait une grande importance aux questions relatives aux femmes et à leur autonomisation en raison de leur rôle indéniable dans la préservation de l’identité égyptienne à travers les âges.

En ce qui concerne les pourparlers sur les barrages avec l’Éthiopie, al-Sissi a déclaré qu’au cas où une solution ne serait pas trouvée d’ici le 15 janvier, une quatrième partie participera aux pourparlers pour servir de médiateur entre l’Égypte, le Soudan et l’Éthiopie. Le président égyptien a affirmé que les ressources du pays ne devraient pas être gaspillées dans des guerres inutiles, soulignant que l’Éthiopie passe par un processus laborieux pour réaliser son développement.

La 3ème édition du Forum mondial de la jeunesse s’était ouverte samedi 14 décembre à la station balnéaire égyptienne de Charm El-Cheikh, en présence des présidents égyptien, Abdel-Fattah Al-Sissi, Palestinien, Mahmoud Abbas, Sénégalais, Macky Sall ainsi que des représentants d’Etats et de gouvernements africains, arabes et internationaux, et des chefs d’organisations internationales.

Ouvrant ce forum, le président égyptien a affirmé que cet évènement mondial « nous ramène aux racines de l’humanité qui ne font pas de distinction entre les humains sur la base du sexe, de couleur ou de religion, et qu’il s’agit d’un message d’amour et de paix basé sur un dialogue constructif et une orientation vers l’avenir».
Il a souligné l’importance de cet événement mondial, qui est accueilli par le Sinaï, la terre de la paix et le berceau des prophètes, soulignant qu’il s’agit d’une continuation du rêve de la jeunesse égyptienne, qui a été construit sur la certitude que les êtres humains ont été créés pour être différents et se compléter.
Par ailleurs, lors d’une séance intitulée “les défis de la paix et de la sécurité internationales tenue dimanche, le président Abdel Fattah el-Sissi a affirmé que le terrorisme est une “création diabolique” où la pensée et le dogme sont instrumentalisés à des fins politiques.
Le chef de l’Etat a souligné que la lutte contre le terrorisme exigeait un effort international important, appelant à une conjugaison des efforts pour soutenir les pays qui affrontent ce fléau et à une position unifiée contre ceux qui le sponsorisent, estimant nécessaire “d’appeler les choses par leur nom”.
Le président égyptien a souligné que le FMJ était une occasion d’écouter les différents avis sur un même sujet étant donné que les jeunes sont la catégorie la plus ciblée par les organisations terroristes.

Lors de ce forum de quatre jours (14-17 décembre), des jeunes du monde entier se sont réunis pour discuter et échanger des idées sur la paix, le développement et la créativité dans le cadre d’une expérience plus riche et plus diversifiée

(Visited 33 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires