Première visite pastorale en France du Pape Tawadros

20-10-2019 11:57 AM


Dans le cadre de sa première visite pastorale en France, le Pape Tawadros II, Pape d’Alexandrie et patriarche de la Prédication de Saint Marc, a été reçu à Paris par Valérie Pécresse, Présidente du Conseil Régional de l’Île de France et ancienne ministre de l’Enseignement supérieur. Au cours de la rencontre, leur dialogue a porté sur l’importance de l’éducation et le soutien qui pourrait être offert à l’Egypte dans ce domaine.

Le Pape Tawadros a reçu des mains de Mme Pécresse la médaille d’honneur du Grand Paris. Le Pape Tawadros est le premier non-français à la recevoir. De sa part, le Pape Tawadros a offert à Mme Pécresse l’icônedu chemin de la Sainte Famille en Egypte. La première visite pastorale du Pape en France, qui a débuté le 9 octobre, est la première d’une série de visites dans d’autres paroisses coptes en Europe. L’ambassadeur d’Égypte en France, Ehab Badawi, et le consul général d’Égypte à Paris, Chérif al-Diwany, étaient tous deux présents pour le recevoir à l’aéroport Charles de Gaulle à son arrivée.

Le Pape Tawadros était accompagné d’Anba Daniel, évêque de Maadi et secrétaire général du Saint Synode copte orthodoxe ; Anba Mikhail, évêque de Hadayeq al-Qobba, Waïli et Abbassiya ; ainsi que le qommos Antonios Baqi, et le secrétaire papal, le Père Kyrillos Bochra.

Anba Marc, évêque de Paris et du Nord de la France, a accueilli le Pape Tawadros au siège du diocèse à Draveil. Draveil est une commune de la banlieue sud de Paris, située à environ 19 km du centre ville. Là, le Pape a fait une prière d’action de grâces à la cathédrale de la Vierge Marie et de l’Archange Raphaël.

Pendant son séjour en France, le Pape Tawadros a effectué quelques visites officielles en parallèle à son activité pastorale.

SS a été reçu à l’ambassade d’Égypte à Paris par l’ambassadeur Ehab Badawi. Le Pape a exprimé sa joie d’y être et son admiration pour le magnifique bâtiment de l’ambassade et la résidence de l’ambassadeur.

Il a remercié l’Ambassadeur Badawi pour sa chaleureuse cordialité et tout le personnel de l’Ambassade de l’avoir reçu. Etaient présents Jean-Christophe Peaucelle, conseiller aux affaires religieuses au ministère français des Affaires étrangères, et Mounir Fakhry Abdel-Nour, ancien ministre égyptien du Commerce et de l’Industrie. M. Badawi a souhaité la bienvenue au Pape Tawadros et a félicité l’Eglise orthodoxe copte pour ses prises de position patriotiques reconnues qui ont toujours placé l’Egypte au premier plan. SS a offert à SE l’ambassadeur l’icône du chemin de la Sainte Famille en Egypte.

“L’Egypte et la France ont toujours eu des relations fortes et profondes “, a d’autre part noté le Pape Tawadros dans une interview accordée à la télévision égyptienne en marge de sa visite. “De nombreux écrivains et intellectuels égyptiens ont voyagé, étudié et écrit sur la France, notamment Tawfik al-Hakim (1898-1987), l’un des pionniers du roman et du théâtre arabes», a dit le Pape.

“Aujourd’hui, nous devons encourager nos jeunes qui émigrent en France à s’intégrer dans la communauté française, mais aussi à préserver en même temps leur héritage et leur tradition copte», a-t-il indiqué.

Le Pape Tawadros a fait spécialement référence à la récente visite du président Macron en Égypte en janvier dernier. “Cela a eu un impact considérable sur l’opinion publique et l’État égyptien. Sa visite à Saint Marc au Caire m’a encouragé à visiter la France., a-t-il dit.

Le Pape Tawadros a commencé sa visite pastorale à la cathédrale de la Vierge Marie et de l’Archange Raphaël du diocèse de Paris et du Nord de la France. Accompagné d’Anba Marc, il a effectué une visite guidée de la cathédrale et s’est prêté à un récit détaillé de son histoire. Il a vu les récentes rénovations, les fresques et les icônes. Dimanche dernier, il a présidé la messe et consacré les autels, les icônes, le baptistaire et les ustensiles.

La cathédrale fut l’église catholique de Marie Médiatrice de Draveil jusqu’en 2017, date à laquelle elle passa aux Coptes, devenant le siège de l’évêque de Paris et du Nord de la France, Anba Marc. Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, était représenté par Monsieur le chanoine Jérôme Bascoul, vicaire épiscopal chargé de l’œcuménisme.

Les prêtres et les moines du diocèse copte de Paris et du Nord de la France ont en outre rencontré le Pape Tawadros qui leur a parlé de “Consécration et service”. Un certain nombre d’évêques ont participé à la rencontre, parmi lesquels Anba Athanasius, Métropolite de l’Eglise orthodoxe copte française de Marseille et Toulon ; Anba Daniel; Anba Louka, évêque du Sud de la France et de la partie française de la Suisse; et Anba Mikhail.

SS a célébré sa première messe en France à l’église de la sainte Vierge et saint Marc à Chatenay-Malabry. Le Pape a fait part de sa joie de sa première célébration en France dans cette église consacrée par SS le Pape Chenouda.

Le Pape a également visité l’église Saint-Athanasius et Saint-Kyrillos à Sarcelles où il a présidé le service des vêpres conjointement avec le métropolite Athanasius. Le député François Pupponi et le maire de Sarcelles, Patrick Haddad, étaient présents.

Lors de sa rencontre avec la congrégation copte de l’église de la Vierge Marie et de l’Archange Raphaël, le Pape Tawadros a parlé du “Mariage et de la Famille”.

Le Pape a dit que la famille copte est l’icône vivante de l’Église copte. «Une famille forte fait une Église forte. Le christianisme nous enseigne que le mariage est un triple lien entre le mari, la femme et le Seigneur”; a-t-il ajouté.

*Votre Sainteté approuverait-elle qu’une Egyptienne épouse un Français ? demanda-t-on au Pape. “Bien sûr que je le ferais”, répondit-il. “Il ne s’agit pas d’être français, il s’agit de son caractère et de ce qui assure un bon mariage. La compréhension de la culture et de la langue doit être prise en considération, de même que les facteurs sociaux et la compatibilité personnelle. Ces principes s’appliquent à tous les mariages.”

«S’il vous plaît, continuez à prier et à lire la Bible dans vos maisons. C’est ainsi que vous pouvez élever vos enfants dans la bénédiction et la grâce», a-t-il déclaré.

“L’amour est l’art de rendre l’autre heureux. Un homme travaille pour rendre sa femme heureuse ; elle fait de son mieux pour son bonheur, et les deux rendent leurs enfants heureux”, a-t-il ajouté.

Le Pape baptisa un bébé dans un baptismal nouvellement consacré, serra la main des membres de la congrégation et pria avec eux.

Le point culminant de la visite du Pape a été sa rencontre avec les jeunes et les enfants coptes. Lors d’un événement animé, il s’est réuni avec quelque 1000 filles et garçons de l’école du dimanche chez la Vierge Marie et l’Archange Raphaël. Il leur a raconté des histoires avec lesquelles ils ont eu une interaction vivante, a pris des photos avec eux et leur a offert des cadeaux souvenirs. Pour leur part, ils ont interprété des hymnes et des louanges, que le Pape a qualifiés de “voix du ciel”.

Le Pape s’est rendu aussi dans la ville d’Orléans, au bord de la Loire, dans le centre-nord de la France, où il a prié à l’église du prophète Elie et d’Anba Sarabamon Abou-Tarha.

La congrégation, dont beaucoup sont des Coptes soudanais, était ravie d’avoir le Pape parmi eux. “Dès que nous avons appris votre prochaine visite, a dit le pasteur de l’église, le Père Demitrios, nous avons commencé à rénover notre église pour la rendre apte à recevoir notre patriarche. Tout le monde partageait le travail ; même les enfants donnaient un coup de main.

“En reconnaissance de la visite attendue de Votre Sainteté, le maire de la ville a fait don des deux tiers du matériel nécessaire à la rénovation de l’église “, a noté le Père Demitrius.

“Aujourd’hui, nous sommes tous si heureux que vous soyez ici. C’est pour nous un jour de fête !”

Le Pape Tawadros a ensuite quitté Paris et a pris le train pour Bruxelles afin de commencer une nouvelle visite lors de sa tournée européenne.

A la suite de sa visite à Bruxelles; le Pape est retourné à Paris où il a rencontré les membres du Sénat français dont le président Gérard Larcher était à son accueil.

SS a évoqué les nombreux projets de développement menant l’Egypte vers le progrès attendu, ajoutant que les Egyptiens vivent avec un esprit d’unité.

(Visited 9 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires