L’Egypte au sommet du G7 en France

29-08-2019 07:59 PM


Du samedi 24 au lundi 26 août, les dirigeants de sept des principales puissances mondiales (France, Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, Japon, Italie, Canada) se sont retrouvés à Biarritz, sur la côte basque, pour le 45e sommet du G7. L’invitation du président Al-Sissi au sommet du G7 à Biarritz est une appréciation au rôle de l’Egypte et à ses réalisations politiques et économiques. La visite du président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi (du 24 au 26 août) en France où il a participé au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du Groupe des sept (G7), revêt une importance exceptionnelle. Cette visite, intervenue à l’invitation du président Français Emmanuel Macron , est hautement symbolique, que ce soit au niveau des relations égypto-françaises ou au niveau de l’importance de la participation de l’Egypte à ce sommet mondial, ou encore au niveau de la politique étrangère de l’Egypte et du renforcement inédit de la position de l’Egypte aux échelons régional et international.

Le sommet du G7 à Biarritz s’est achevé lundi par une « déclaration » d’une page portant sur le commerce et les crises internationales. « Cette page-là je l’ai écrite moi-même, après les séquences de discussions, elle n’a pas été écrite avant, elle a été distribuée aux dirigeants et agréée par les dirigeants », a souligné lors de sa conférence de presse finale Emmanuel Macron, dont le pays préside cette année le G7. « Il y aura un suivi, nous allons mettre en place un suivi indépendant des engagements que nous avons pris » dans cette déclaration dans laquelle n’apparaît pas la question climatique, a-t-il ajouté.

Sur l’Ukraine « La France et l’Allemagne organiseront un sommet en format Normandie dans les prochaines semaines afin d’obtenir des résultats concrets. » Pour Emmanuel Macron, les conditions sont réunies pour la tenue d’un sommet « utile » des chefs d’Etat et du gouvernement en format « Normandie » (France, Ukraine, Russie, Allemagne) en septembre pour tenter de résoudre le conflit ukrainien. « Il faut rester vigilants et humbles mais il me semble que par les discussions de ces dernières semaines, nous pouvons avoir de vraies avancées concrètes, j’espère qu’elle se feront pour certaines dès les prochains jours », a-t-il ajouté, citant la question des prisonniers, la ligne de front et la situation politique.

Sur le commerce mondial , « Le G7 est attaché à un commerce mondial ouvert et juste et à la stabilité de l’économie mondiale. Le G7 demande aux ministres des Finances d’assurer un suivi de la situation de l’économie mondiale. » « Pour cela, le G7 veut changer en profondeur l’OMC afin d’être plus efficace dans la protection de la propriété intellectuelle, de régler plus rapidement les différends et d’éradiquer les pratiques commerciales déloyales. » « Le G7 s’engage à trouver un accord en 2020 pour simplifier les barrières réglementaires et moderniser la fiscalité
internationale dans le cadre de l’OCDE. »

Sur l’Iran « Nous partageons pleinement deux objectifs : faire en sorte que l’Iran ne puisse jamais se doter de l’arme nucléaire ; et favoriser la paix et la stabilité dans la région. »

http://www.rfi.fr/france/20190826-g7-trump-macron-iran-rohani-gafa-chine

G7: Trump prêt à rencontrer Rohani si les «circonstances» sont réunies
Donald Trump et Emmanuel Macron ont affiché lundi une unité de vue, saluant chacun les avancées obtenues à l’iss…

Sur la Libye « Nous soutenons une trêve en Libye qui puisse donner lieu à un cessez-le-feu durable. Nous considérons que seule une solution politique permettra d’assurer la stabilité de la Libye. » « Nous appelons de nos voeux une conférence internationale bien préparée associant toutes les parties prenantes et tous les acteurs régionaux concernés par ce conflit. » « À cet égard, nous soutenons le travail des Nations unies et de l’Union africaine afin de mettre en place une conférence inter-libyenne. »

Sur Hong Kong « Le G7 réaffirme l’existence et l’importance de la déclaration sino-britannique de 1984 sur Hong Kong et appelle à éviter les violences. »

Le Président Abdel Fattah el Sissi a prononcé une allocution devant la Séance de travail “Partenariat du G7 avec l’Afrique” tenu dans le cadre du Sommet du G7 à Biarritz. Le Chef de l’Etat a appelé le G7 à œuvrer pour trouver des solutions aux problèmes de l’Afrique, à y préserver la sécurité et la stabilité, développer le continent et lutter contre le terrorisme. En tant que président de l’Union africaine, je vous transmets les aspirations des peuples du continent à instaurer la paix et le développement durable et établir un partenariat équitable et permanent qui repose sur la réalisation des intérêts communs, a dit M.el Sissi.

Il a jugé impérative la poursuite d’un dialogue sur les défis considérables dont les pays en voie de développement ont à relever notamment les pays africains dans leur tentative d’améliorer le quotidien de leurs peuples et de les associer plus largement à la solution des problèmes en fonction des règles de la démocratie qui doivent régir les relations internationales.

La situation en Libye doit être examinée en particulier vu la gravité de la situation qui menace non seulement la sécurité et la stabilité de la population mais également des pays voisins en raison de la présence de milices armées, a précisé le président. Il a indiqué que la volonté politique sincère était la seule issue de cette crise et le remède de tous les maux pour rétablir la sécurité.

Le président a passé en revue le développement de l’Afrique qu’il considère comme lié aux solutions des crises ainsi que la lutte contre les formes du terrorisme vu son impact désastreux sur les efforts du développement. El Sissi a conclu en aspirant à parvenir à des solutions concrètes qui traduisent une vision d’entente éloignée de tout diktat politique.

Le président Abdel Fattah El Sissi a prononcé un discours lors de la session tenue sur le climat et la biodiversité. Lors de son discours, le président El Sissi a déclaré que les problèmes et les défis de l’environnement constituent une grande importance de nos préoccupations quotidiennes. Le Chef de l’Etat a indiqué que la politique envers ces problèmes constitue un intérêt commun pour toute la planète, puisqu’il s’agit d’une partie intégrante du système de développement durable souhaité.

M. El Sissi a aussi souligné que le changement climatique est sans doute l’un des plus graves problèmes, car il représente une menace directe pour nous tous. Malheureusement, l’Afrique reste le pays le plus touché par les effets de ce phénomène, même si ses émissions de gaz à effet de serre ne représentent qu’une fraction des émissions totales mondiales.

Le Chef de l’Etat a souligné que l’Egypte n’a épargné aucun effort durant sa présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2018, et du Groupe africain dans les négociations sur le climat, pour faire réussir le processus d’activation de l’accord de Paris, alors que l’Egypte coprésidera avec le Royaume-Uni au sommet des Nations Unies pour le changement climatique le mois prochain.

Il a annoncé son plaisir de déclarer à ce forum l’adhésion de l’Egypte à la Charte de “Metz”, convaincue de la nécessité de préserver la biodiversité comme élément essentiel du développement durable, conformément à l’initiative prise par l’Egypte lors de l’organisation de la conférence de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, tenue à Charm el-Cheikh en novembre dernier, et qui avait visée de promouvoir l’harmonie entre les trois conventions de Rio sur le changement climatique, la désertification et la biodiversité, de développer une approche intégrée pour lutter contre la perte de la biodiversité, et les impacts négatifs du changement climatique et de la dégradation des terrains.

A la fin de son discours devant le G7, le président abdel Fattah El Sissi a voulu mentionner l’importance des océans pour le continent, africain, dont ses côtes dominent deux océans, et la nécessité de renforcer le cadre juridique régissant l’interdiction de la pollution provenant de diverses sources, notamment des déchets en plastiques, et ceci en mettant des procédures et des mesures renforçant la coopération internationale et l’échange d’expériences de faire face à ce grave problème.

Avec sa participation au G7, le président Abdel Fattah el-Sissi effectue sa quatrième visite en France depuis son arrivée au pouvoir en 2014 et qui s’inscrit dans le cadre des relations historiques et diversifiées entre les deux pays sur le plan politique, militaire et culturel et économique.

(Visited 17 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires