L’année 2018 riche d’événements marquants

13-12-2018 10:55 AM


Bien sûr, les plus importants événements sont souvent les plus inattendus, à l’instar de la présidentielle en Russie à la Coupe du monde de foot (toujours en Russie), en passant par le mariage du prince Harry.

EN FÉVRIER, Organisés par la Corée du Sud dans la petite ville de montagne de Pyeongchang, à quelques kilomètres de la frontière avec le Nord, les XXIIIIe Jeux olympiques d’hiver pourraient bien rester dans l’histoire.

LES ÉLECTIONS GÉNÉRALES EN ITALIE (MARS)

Les Italiens ont été appelés aux urnes le 4 mars afin de renouveler leur Parlement, pour la première fois depuis 2013. Un scrutin entre trois pôles peu disposés à former une coalition : la droite, le centre-gauche, et les populistes de gauche du Mouvement 5 étoiles.

L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN RUSSIE (MARS)

Contrairement aux élections italiennes, la présidentielle russe, en mars, a laissé peu de place au suspens. Vladimir Poutine, qui se présentait à un quatrième mandat, disposait de 75% des intentions de vote et a pu être réélu dès le premier tour.

REELECTION D’AL-SISSI (AVRIL)

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a été réélu pour un second mandat avec 97,08% des voix validées, soit près de 22 millions de voix. Le taux de participation, unique enjeu de ce scrutin a été de 41,5 %.

LA FIN DE L’ÈRE CASTRO À CUBA (AVRIL)

Cuba a tourné en avril la page de soixante ans de castrisme, avec le départ de Raul Castro, qui avait succédé en 2008 à son frère Fidel. Le dirigeant de 86 ans a en effet annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat lors de l’élection du Conseil d’Etat, au printemps.

LE MARIAGE D’HARRY ET MEGHAN (MAI)

Le prince Harry, qui fut longtemps le célibataire le plus convoité de la famille royale britannique a convolé en justes noces le 19 mai avec l’actrice américaine Meghan Markle. Leur union a été célébrée à la chapelle Saint-Georges, à Windsor.

LE CINQUANTENAIRE DE MAI 68

Cette année 2018 marque les cinquante ans de mai 68, qui a vu des centaines de milliers de personnes, étudiants et travailleurs, descendre manifester dans la France entière pour des revendications sociales. Emmanuel Macron, premier président depuis les événements à ne pas les avoir vécus (il est né en 1977), n’a pas ignoré cet anniversaire.

LES SAOUDIENNES AU VOLANT (JUIN)

Le roi d’Arabie saoudite avait créé l’événement, en septembre 2017, en adoptant un décret autorisant les femmes à conduire, alors que la monarchie wahhabite était l’unique pays au monde à le leur interdire. Cette décision est entrée en vigueur en juin.

LA COUPE DU MONDE DE FOOT (JUIN)

A peine remise de la présidentielle, la Russie a accueilli de mi-juin à mi-juillet son deuxième grand événement de l’année : la Coupe du monde de football. Le match d’ouverture (Russie-Arabie saoudite) a eu lieu le 14 juin, tandis que la France a disputé son premier match, contre l’Australie, le 16. L’équipe française a remporté la Coupe.

LE PREMIER BILAN DE TRUMP (DÉCEMBRE)

Deux ans après son élection, le président américain Donald Trump a vu son action validée mais aussi sanctionnée, par les élections de mi-mandat, qui se sont tenues mi-novembre. Les électeurs ont renouvelé à cette occasion la Chambre des députés où les démocrates ont remporté la majorité et un tiers du Sénat où les républicains ont conservé leurs sièges.

LES GILETS JAUNES (DÉCEMBRE)

Le discours prononcé lundi soir par Emmanuel Macron a semé la division chez les Gilets jaunes. Si certains manifestants appelaient désormais à faire évoluer le mouvement et à entamer le dialogue, d’autres entendaient poursuivre les actions, en montant de nouveau à Paris samedi (hier) °.

Par ailleurs, un Français de 29 ans fiché S a commis mardi 11 décembre un attentat sur le marché de Noël de Strasbourg faisant au moins deux morts et de graves blessés. Alors que l’intensité de la menace semblait diminuer, plusieurs observateurs avertissaient ces derniers mois contre un éventuel relâchement de la vigilance. Comme le groupe État islamique lui-même, la menace évolue plus qu’elle ne s’éteint.

LA COP24 (DÉCEMBRE)

L’année 2018 sera clôturée par la 24e Conférence des parties sur le climat, qui se tiendra à Katowice, en Pologne. Il s’agit d’un rendez-vous particulièrement important pour la mise en œuvre de l’accord de Paris, avec un premier bilan d’étape des engagements climatiques nationaux.

(Visited 18 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires