La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

07-06-2018 06:13 PM


Dans le nord de la Syrie, Kobané a subi en 2014 une bataille longue et meurtrière, impliquant les jihadistes de l’EI, les forces kurdes et la coalition internationale. Plus de trois ans après la fin des combats, qu’est devenue cette ville, à la fois stratégique et symbolique ? Reportage.
Tout commence en septembre 2014. Après avoir pris le contrôle, un à un, des villages de la région, le groupe État islamique (EI) lance l’offensive contre la ville syrienne de Kobané. C’est le début de trois mois de guerre urbaine.

Pour les jihadistes, il s’agit de conquérir cette enclave kurde située à la frontière turque. Pour les forces kurdes, il faut défendre coûte que coûte cette ville stratégique pour le projet d’un Kurdistan autonome en Syrie. Au point d’en appeler à l’aide de la communauté internationale.

Mais de son côté, la Turquie veut surtout empêcher la montée en puissance des Kurdes. L’armée turque va donc prendre position le long de la frontière, face à Kobané, sans pour autant entrer en guerre contre l’EI.

Finalement, la coalition internationale va venir en aide aux troupes kurdes, au nom de la lutte contre le terrorisme. Ses bombardements vont être décisifs dans la reprise de la ville. Et le 26 janvier 2015, le drapeau kurde flotte à nouveau sur Kobané.

Il faudra encore près de cinq mois de combats pour déloger entièrement les jihadistes de l’EI de la région. La bataille fera fait plus de 1 800 morts, dont un millier de jihadistes. Et des dizaines de milliers d’habitants ont fui la région.

Trois ans après la fin des combats à Kobané, la vie a-t-elle repris un cours normal ? Nos reporters Roméo Langlois et MayssaAwad se sont rendus sur place.

(Visited 28 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires