Célébration au Musée Copte de l’entrée de la Sainte Famille en Egypte

07-06-2018 06:05 PM

Rafik Baracat


Sa Sainteté le Pape Tawadros II a assisté à la célébration de l’entrée de Jésus Christ et de la Sainte Famille en Egypte, organisée par l’Association pour la renaissance du patrimoine national égyptien “Nehra” en collaboration avec le Musée Copte et en présence de plusieurs ministres et gouverneurs, ainsi que de nombreux députés et ambassadeurs.

Au début de la cérémonie, l’hymne national a été entonné. Prenant ensuite la parole, l’éminent égyptologue Dr Wassim al-Sissi a adressé ses remerciements au Pape Tawadros II d’Alexandrie et tous les ministres, les gouverneurs et les participants à la célébration, soulignant que les enseignements du Christ se sont étendus à travers l’histoire et en ses enseignements environ 2 milliards de personnes croient, outre le respect et l’appréciation des masses du monde de sa personne et ses paroles.

AL-Sissi a expliqué qu’un grand nombre de poètes ont parlé de la venue de la Sainte Famille en Egypte avec tout amour et fierté.

De sa part, Dr. Khaled al-Anani, ministre des Antiquités, a déclaré que l’État accorde un intérêt intense à la documentation du trajet de la Sainte Famille en Egypte et son inscription sur la liste patrimoniale de l’UNESCO, notant la formation d’un comité scientifique en coopération avec les autorités concernées pour documenter le cours de ce voyage.

Dr al-Anani a indiqué que l’Egypte célèbre le premier Juin chaque année l’entrée de la Sainte Famille en Egypte, qui est tenue le 24 Bachans selon le calendrier copte, mois dérivé de Khonsou dieu de Thèbes, en soulignant que la Sainte Famille a vécu pendant plus de trois ans et demi en Egypte et a traversé 25 sites dans tout le pays.

Il a ajouté que le ministère des Antiquités, en coordination avec l’Eglise égyptienne, a achevé le développement et la restauration de nombreuses églises, des monastères et des zones de projets archéologiques dans la trajectoire du voyage.

Il a souligné que la célébration au musée copte, qui a été fondé en 1910 et comprend des milliers d’objets rares, reflète un message important qui confirme l’esprit de tolérance en Egypte, vu que la façade du musée est la même que celle de la mosquée Al-Aqmar de la rue El-Moezz, outre sa présence dans le complexe des religions dans la zone du Vieux Caire.

De son côté, Dr Rania al-Mashat, ministre du Tourisme, a rappelé qu’en ce jour du premier siècle de notre ère, l’Egypte a été bénie par la visite de la Sainte Famille, et dans chaque site qu’elle a visité une église a été construite pour commémorer cet heureux événement.

Al-Mashat a déclaré que l’Etat dirigé par le président Abdel Fattah al-Sissi est intéressé à faire revivre le trajet de la Sainte Famille, où a été formé un comité chargé de travailler pour atteindre cet objectif, et qu’à travers ce comité formé par le Premier ministre il a été possible d’augmenter l’efficacité de la trajectoire de la Sainte-Famille, en ayant achevé l’aménagement de 5 sites de ce voyage.

Elle a ajouté que le ministère du Tourisme est prêt à recevoir toutes les délégations touristiques, et que pendant le mois de Juin sera accueillie la première délégation de pèlerinage touristique sur le chemin de la Sainte Famille en Egypte.

Pour sa part, Dr Moustafa el-Féki, directeur de la Bibliothèque d’Alexandrie, a indiqué que le Pape François, lors de sa visite en Egypte récemment, a affirmé que sa présence est un pèlerinage dont il est fier, et que Jésus-Christ est le premier réfugié en Egypte et son histoire humanitaire est source de fierté pour tout être humain, ajoutant que le Pape a souligné que l’Egypte qui a nourri le monde au moment de la famine est capable de nourrir le monde de sécurité à l’ombre de sa guerre contre le terrorisme.

El-Féki a signalé que l’Egypte est un pays riche qui possède de nombreux monuments de différentes civilisations, et qu’elle a été et restera le pays des religions, notant que la Bibliotheca Alexandrina établira le Musée des religions au Palais de la Princesse Khadija à Helwan, ajoutant que cette soirée (de la célébration) est une nuit caractéristique dans l’histoire de l’Egypte

Ensuite, la Fondation « les pouvoirs souples » a présenté un spectacle artistique comprenant une variété de cantiques, suivi d’un ballet incarnant le voyage de la Sainte Famille en Egypte, suivi par un film documentaire sur la trajectoire du voyage

Prenant ensuite la parole, Mounir Ghabbour, président de la Fondation « Nehra » pour la revivification du patrimoine national égyptien, a déclaré que l’Egypte est le pays de la sécurité et la Fondation a commencé la promotion de la voie de la Sainte Famille depuis sa création en 1998 en établissant certains sites pour recevoir les délégations, notant que dans le troisième millénaire, coïncidant avec la visite du Pape Jean Paul II, quand il est descendu de l’avion,il a embrassé la terre pure d’Egypte et a dit qu’il était venu en pèlerinage et cette parole s’est répétée lors de la visite du Pape François en 2017.

Ghabbour a affirmé que nous avons désespérément besoin d’achever le développement du trajet de la Sainte Famille en une annéeau plus tard et faire la promotion de ce voyage à travers les entreprises detourisme internationaux.

Il a souligné que ce projet ne peut être réalisé sans le soutien de l’État et les ministères concernés, ce qui n’est pas devenu étrange pour la direction politique après ce que nous avons vu des réalisations des projets nationaux à l’époque du président Abdel Fattahal-Sissi qui croit aux projets nationaux.

La cérémonie s’est conclue avec un discours prononcé par Sa Sainteté le Pape Tawadros qui a adressé ses félicitations en ces jours sacrés et le mois béni de jeûne du Ramadan et le jeûne des Apôtres, qui a commencé pour l’Eglise copte. Il a tenu aussi à saluer tous les efforts de l’Etat dans le domaine de la renaissance du voyage de la Sainte-Famille.

Il a indiqué que tous doivent savoir que le Christ est venu en Egypte avant que le christianisme n’y vienne, vu que le Christ est venu dans les premières années après sa naissance alors que Saint Marc, fondateur de l’Eglise égyptienne, y est venu au milieu du premier siècle de notre ère.

SS le Pape a fait savoir que le nom de l’Egypte est répété plus de 700 fois dans la Bible et cela signifie que nous vivons sur une terre sainte ayant sa valeur, sa dimension historique et son originalité et ceci est une source de fierté pour nous. D’où, selon le Pape, la célébration de l’entrée de Jésus-Christ dans la terre d’Egypte est une fête bénie pour tous les Egyptiens, ce n’est pas seulement la fête de l’Eglise égyptienne mais une fête nationale, une fête historique.

Le Pape a indiqué la célébration de cette fête dans les limites de l’église copte le premier Juin chaque année comme mentionné par les orateurs et il serait très approprié de faire revivre l’idée du trajet et la relance de ce travail pour les grands projets que nous avons entendu et vu à l’écran dont a parlé M. Mounir Ghabbour avec son amour, son intérêt et son insistance que ces projets alimenteront le plan économique et sur le plan du tourisme et de la dimension sociale, ce qui aidera au redressement du nom de l’Egypte dans le monde.

SS a indiqué qu’il rêve du jour où le premier Juin serait une fête nationale en Egypte parmi les saisons des fêtes égyptiennes.

Le Pape a indiqué que dans l’expression populaire, nous disons “Amar Ya Masr” (Edifiée O Egypte) nous disons toujours ce mot et cette édification n’est pas seulement des choses matérielles mais aussi les bénédictions que Dieu verse sur nous et notre chère Egypte.La cérémonie s’est clôturée par le cantique intitulé « Bénie sois-tuEgypte ».

(Visited 57 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires