En France, un nouveau diocèse pour l’Église copte-orthodoxe

16-11-2017 01:33 PM


La communauté Copte s’est développée en France. Aujourd’hui l’Église Copte Orthodoxe en France compte environ 200.000 fidèles de nationalité égyptienne ou descendants d’Egyptiens devenus français. La communauté continue à se développer, non seulement par l’arrivée de nouveaux immigrants, mais aussi par la volonté d’installation à long terme en France des familles.
Dans ces conditions le Pape Tawadros II a jugé bon de créer des diocèses et de donner deux évêques résidents à cette communauté.
Le diocèse de Suisse et du Sud de la France, créé en juin 2015, a pour évêque titulaire Monseigneur Lucas (avec notamment des paroisses à Lyon et Marseille) – Cathédrale à Genève.
Anba Marc a été ordonné évêque général de Paris et du Nord de la France par le Saint Synode sous la conduite de SS le Pape Tawadros II.
Le nouvel évêque de Paris et du Nord de la France a obtenu un diplôme de la faculté de commerce. Il s’est joint au monastère Anba Bishoy en 1998 (il y a 19 ans) et a servi comme prêtre-moine avec Anba Gabriel. Il a offert des services distingués variés depuis 2015 pour les jeunes et l’enseignement au séminaire théologique Chenouda pour les jeunes à Vienne. Anba Marc parle l’arabe et le copte et a appris l’anglais au cours de son service et ensuite le français qu’il a commencé à utiliser dans les offices.
L’une de ses premières missions consistera à trouver une église à Paris pour en faire son siège épiscopal.
L’installation liturgique d’Anba Marc se déroulera le samedi 25 novembre à Draveil (Essonne), en l’église Sainte-Marie.
Dans le diocèse de Paris et du Nord de la France, la majorité de la communauté Copte est installée en région parisienne où se trouvent ses trois plus grandes églises : Villejuif : église de l’Archange Michel et Saint Georges (Val-de-Marne), à Châtenay-Malabry : église Sainte-Marie et Saint-Marc (Hauts-de-Seine) – dont le curé est Père Guirguis Lucas -, et à Colombes : église Saint Mina et Saint Mercure (Hauts-de-Seine).
La communauté a acheté des églises (comme à Châtenay : église achetée au diocèse de Nanterre) ou transformé des bâtiments en églises (comme à Villejuif : un ancien entrepôt de moquette, transformé en église). L’Eglise Copte souhaite approfondir la communion avec l’Église catholique ce qui a déjà été entrepris avec succès. Plusieurs paroisses sont accueillies dans des églises catholiques latines qui sont partagées. Ainsi à Nogent sur Marne, la chapelle Sainte Marie Du Val est partagée avec les catholiques nogentais, ce qui a permis de développer des rencontres catéchistiques, des journées portes ouvertes et a débouché sur la participation du prêtre copte à la réunion synodale du diocèse de Créteil.
La vie paroissiale est très dynamique, si la liturgie en est le cœur, de nombreuses activités sont organisées notamment pour les jeunes : catéchisme, apprentissage de la langue copte… de nombreux fidèles garçons et hommes sont très engagés dans la liturgie en tant que diacres, servant d’Autel ou chanteurs. Les célébrations sont faites en Copte et/ou en français.
A noter qu’il existe une « Eglise Copte Orthodoxe française » qui rassemble quelques centaines de fidèles (dont Mgr Athanasios, ordonné évêque en 1994, est évêque titulaire – il réside à Le-Revest-les-Eaux près de Toulon -83). Cette Eglise rassemble les fidèles de tradition français qui sont affiliés au rite Copte. L’ancien métropolite était Anba Marcos décédé en 2008.

(Visited 58 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires