Un chercheur en neurosciences révèle 4 attitudes qui nous rendent plus heureux

30-08-2017 01:55 PM


Un chercheur en neurosciences révèle 4 attitudes qui nous rendent plus heureux

Un chercheur en neurosciences de l’Université de Californie, Alex Korb, a étudié les mécanismes physiologiques et biochimiques qui conduisent au bonheur, et dresse des conclusions surprenantes sur ce qui nous conduit au bonheur.
Dopamine, sérotonine, cortex préfrontal, boucle de rétroaction… Alex Korb a étudié différents paramètres biochimiques mis en place lorsque ses sujets éprouvaient des émotions telles que l’anxiété, la colère, la culpabilité, la honte, la fierté, la gratitude… En conclusion, le scientifique estime que 4 attitudes favoriseraient le bonheur. Voici donc les conseils d’Alex :
Soyez reconnaissant
La gratitude affecte positivement le cerveau. Tout comme l’antidépresseur Wellbrutin, la gratitude augmente la sécrétion de dopamine. Et tout comme le prozac, la gratitude augmente la sécrétion de sérotonine.
Et si parfois la vie est si chaotique qu’il est difficile d’éprouver de la gratitude, recherchez une raison d’être reconnaissant. Cet exercice augmentera votre intelligence émotionnelle, et il vous sera de moins en moins difficile d’être reconnaissant.
Mettez un nom sur vos émotions négatives
Il arrive que nos sentiments nous dépassent complètement. Nous sommes assaillis d’émotions négatives et ne parvenons pas à nous en affranchir. Il est alors urgent de mettre un nom sur nos émotions.
Le scientifique s’est rendu compte qu’essayer de supprimer les émotions négatives est inefficace, voir contre-productif. En revanche, analyser ses sentiments et placer un nom sur vos émotions, permettra de les diminuer.
Prenez cette décision que vous tardez à prendre
Vous êtes-vous déjà senti soulagé après avoir pris une décision difficile ? Ce n’est pas un hasard.
Les neurosciences démontrent que la prise de décisions réduit l’inquiétude et l’anxiété, et nous aide à trouver des solutions à nos problèmes. Il ne s’agit pas de toujours prendre une décision absolue. On sait à quel point il peut être stressant d’être perfectionniste. Il s’agit plutôt de prendre une décision satisfaisante. Lorsque vous prenez une décision, vous prenez le contrôle, et vous réduisez le stress et augmentez le plaisir.
En revanche, si la décision est prise par force, si elle n’est pas volontaire, le cerveau ne recevra pas sa dose de plaisir.
Faites des câlins
Maintenant que vous êtes reconnaissant, que vous étiquetez les émotions négatives et que vous prenez plus de décisions, il ne reste plus qu’une étape dans cette prescription pour plus de bonheur… Et il s’agit cette fois du toucher.
L’exclusion sociale active le même circuit que la douleur physique. Les relations sont importantes pour éprouver le bonheur, mais il est possible d’aller encore plus loin en développant le toucher. Toucher est incroyablement puissant, et nous n’accordons pas suffisamment d’attention à cela. Toucher réduit même la douleur.
Les recherches démontrent que 5 câlins par jour pendant 4 semaines augmentent grandement le sentiment de bonheur chez un individu.
Et non, les SMS et What’s App ne suffisent pas ! N’oubliez pas les hug et les câlins !

(Visited 20 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires