Alice Cooper : “Aujourd’hui, je suis quelqu’un de nouveau… Je donne tout l’honneur à Dieu”

02-06-2017 12:05 PM


Alice Cooper : “Aujourd’hui, je suis quelqu’un de nouveau… Je donne tout l’honneur à Dieu”

Dans les années 70, Alice Cooper est devenu une star internationale du rock, avec son style provocateur, ses paroles obscures et obscènes, et son look gothique.
Mais Dieu n’en avait pas fini avec ce petit-fils de pasteur, élevé dans la foi par des parents chrétiens. Dans son enfance, il a même accompagné son père en mission. Et malgré cet éloignement, malgré la gloire, la débauche et l’alcool, Dieu saura trouver le chemin de son cœur. Car tout le parcours d’Alice, ou Vincent Damon Furnier de son vrai nom, a été marqué par l’insatisfaction, qui ne sera comblée qu’après avoir décidé de revenir à Dieu.
« Quand vous arrivez au sommet, et que vous avez des voitures, des maisons… Vous comprenez que ce n’est pas la réponse… Il y a un grand rien à la fin de tout cela. Le matérialisme ne veut rien dire. Beaucoup de gens disent qu’il y a un trou de la taille de Dieu dans votre cœur. Et quand il est comblé, vous êtes vraiment satisfait. Voilà où je suis maintenant. »
En pleine ascension, ébloui par le succès, Alice a oublié les premiers chapitres de sa vie. Cependant, sa dépendance à l’alcool le mènera au fond.
“Je vomissais du sang tous les matins. J’étais vraiment un alcoolique. Je n’étais pas alcoolique et violent, mais j’étais dans l’auto-destruction. »
Quand l’artiste décide finalement de soigner sa dépendance, et qu’il se rend à l’hôpital, il s’attend à vivre un long parcours vers la sobriété. Mais il connaît alors, une action surnaturelle de Dieu. Le désir d’alcool n’est plus revenu. Il n’y a pas eu de lutte.
“Je dis aux gens que je ne suis pas un alcoolique traité, je suis un alcoolique guéri, je ne suis jamais allé aux Alcooliques anonymes ou quelque chose comme cela. Je donne tout l’honneur à Dieu. Même le médecin dit que c’est un miracle que je ne me tourne pas vers l’alcool dans les situations stressantes. »
Quand le Seigneur a délivré Alice de l’alcool, il est retourné à l’église. Accompagné de son épouse, Sheryl Goddard, 41 ans, le chanteur se rend à Camelback Bible Church in Paradise Valley, dans l’Arizona.
Dans les premiers stades de sa marche avec le Seigneur, Alice pensait mettre un terme à sa carrière. “Je ne peux pas être un chrétien et Alice », confie t-il à son pasteur, à cette époque. Et la réponse du pasteur le surprendra :
“Dieu ne se trompe pas. Dieu t’a mis dans une situation inhabituelle pour une raison.”
Animé par le désir de suivre le plan de Dieu pour sa vie, Alice a fait quelques ajustements dans sa carrière. Certaines de ses anciennes chansons ne sont plus reprises, en particulier celles qui encouragent à la débauche ou à l’alcool. Aujourd’hui, le musicien de rock écrit des chansons influencées par sa foi.
«Je suis très prudent avec les paroles. J’essaie d’écrire des chansons de même qualité, mais avec un meilleur message.”
Quant aux critiques au sujet de son passé, Alice demeure ferme : “Aujourd’hui, je suis quelqu’un de nouveau, une occasion de louer Dieu pour ce qu’il a fait dans ma vie. Il se souciait assez de moi pour me sauver… et m’aider à survivre à un million de choses, me placer là où je suis maintenant… Si Dieu pouvait ouvrir la mer Rouge et créer l’univers, il peut certainement prendre l’alcoolisme de quelqu’un. »

(Visited 56 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires