Par leur sang ils ont écrit une nouvelle page de l’Histoire

20-04-2017 12:53 PM

Victor Salama


A  la messe de Pâques, le Pape Tawadros II a donné un sermon historique et éducatif qui ne sera pas oublié par l’histoire, par sa prédication témoigneront les générations futures, quand Dieu toucha le cœur de Saul pour se transformer en Saint Paul.
La Résurrection dans notre Christianisme est la joie et la lumière. Elle est aussi, comme a dit le Pape dans son message, « la plus importante de nos fêtes, la base de notre foi et l’apogée de notre joie »; mais Sa Sainteté a poursuivi ses paroles en disant: « Cependant, nous accueillons la Résurrection cette année avec le goût de la douleur aigue des grands événements tragiques ayant fait les martyrs et blessés du dimanche des Rameaux à Tanta et Alexandrie.
La messe de Pâques s’est déroulée dans un climat calme et serein en présence des responsables de l’Etat et de la communauté copte. Les brises  de tristesse remplissaient la cathédrale. Les roses blanches qui ornaient l’église n’avaient pas de place cette année et tous les airs joviaux montaient jusqu’aux oreilles aux tristes tons lugubres. Les dames étaient vêtues de noir. Tout transmettait la tristesse dans tous les cœurs. Le Pape Tawadros était impliqué dans ces souffrances qui se sont incarnées dans ces mots: « Nous tenons à féliciter tous pour cette fête, bien que nous éprouvions une amertume profonde envers les événements de la semaine dernière et dont nous continuons à souffrir beaucoup”. Dans son sermon il s’est exprimé en ces termes:
“”Je vous présente mes vœux à l’occasion de la glorieuse fête de la Résurrection qui est célébrée cette année par tous les Chrétiens en même temps. Nous nous souvenons des martyrs du Dimanche des rameaux avec beaucoup d’estime. Par leur sang ils ont écrit une nouvelle page de l’Histoire de l’Eglise copte d’Egypte. Nous savons bien que Dieu les a choisis car Il est le Tout-Puissant, le Pantocrator et qu’Il gouverne notre vie. Nous lui rendons grâce en permanence en disant : « Rendons grâce à Dieu Bienfaiteur. » Nous nous souvenons avec estime qu’ils sont réunis à tous les martyrs. Lorsque nous méditons la Résurrection du Christ, nous trouvons qu’elle est l’évènement inaugural de la Chrétienté. Sans Résurrection et sans Croix le christianisme n’aurait pas existé. Parmi ces versets qui parlent de la Résurrection de manière personnelle et individuelle, ceux qu’a écrits saint Paul qui pendant une longue période de sa vie, probablement la première moitié, n’a pas connu le Christ. Au milieu de sa vie, le Christ lui est apparu et s’est fait connaître de lui. Le résultat est que Saul de Tarse est devenu l’apôtre Paul. Dans son épître aux Philippiens, alors qu’il était en prison, il a écrit une des phrases les plus puissantes au sujet de la Résurrection : « Il s’agit pour moi de connaître le Christ, d’éprouver la puissance de sa Résurrection et de communier aux souffrances de sa passion, en devenant semblable à lui dans sa mort. » (Phi 3 : 10) Cette connaissance et cette expérience spirituelle sont illustrées par saint Paul en quatre points.
 Il s’agit premièrement de connaître le Christ. Cette affirmation implique une connaissance personnelle et non par ouï-dire. Il s’agit de connaitre la Personne du Christ lui-même. Et il le confirme en disant « de le connaître ». Cette connaissance est choisie.
« La puissance de sa Résurrection »: Ceci est le second point cité par saint Paul. En effet, le Résurrection est puissante et, cette puissance, est plus forte que tout. Il ne s’agit pas d’un évènement historique mais d’une circonstance vécue par l’homme. Il en fait l’expérience et elle le réjouit. La Résurrection proclame que la mort n’est pas la fin du chemin.
Communier aux souffrances de sa passion » c’est le troisième point cité par saint Paul. Le chemin pour atteindre la joie de la Résurrection passe par la Croix. Mais le Christ est maintenant ressuscité. La ‘communion aux souffrances’ que nous traversons, est un passage pour l’être humain. Elle est aussi un passage pour l’Histoire de l’Eglise. Nous l’exprimons dans de nombreux chapitres de martyrs, et d’évènements autour de ces martyrs. Notre Eglise copte égyptienne est appelée l’Eglise des martyrs. Ce surnom lui est donné partout dans le monde. Nous disons dans le cantique : Mère des martyrs, tu es belle. Nous voulons dire : l’Eglise.
 Il s’agit aussi de devenir semblable à lui dans sa mort. Voici le quatrième point dans l’expérience de saint Paul. Ceci signifie que le chrétien qui suit le chemin du Seigneur meurt par rapport au péché. La vision du chrétien et les désirs de son cœur doivent, donc, tendre vers le ciel. Au sujet de ce point, «devenir semblable à lui dans sa mort » saint Paul dit, dans sa puissante expérience spirituelle… « A cause de toi, l’on nous met à mort tout le long du jour » (Ro 8 : 36). L’apôtre Paul a souvent exprimé cette expérience spirituelle. Ainsi il dit aussi : «Réveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera. » (Eph 5 : 14). Il illuminera celui qui dort dans le péché, dans le mal, dans l’amour du monde, celui qui dort loin du Christ et loin de sa réelle connaissance. L’homme endormi ne connait pas la Résurrection du Christ, il n’en a pas l’expérience, il ne la vit pas.
Nous prions pour les dirigeants de l’Egypte sous la conduite de M. Abdel-Fattah al-Sissi Président de la République, que nous remercions pour ses condoléances de tout cœur avec tous les bien-aimés qui partagent nos peines et nos joies. Nous prions pour la sécurité de notre pays et de son peuple et nous élevons nos prières pour les zones de conflit, des guerres et de la violence afin qu’il y ait la paix sur la terre et dans le cœur et les esprits”.
Photo Nachaat Nessim
 
(Visited 3 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires