Festival du Film d’Ismaïlia

20-04-2017 01:03 PM


 
Le 19ème Festival international du film d’Ismaïlia pour les documentaires et les courts-métrages a ouvert ses portes le 19 avril dans la ville d’Ismaïlia, dans le canal de Suez, avec 115 films cette année de 45 pays.
Dirigé par Essam Zakaria, cette édition est consacrée au défunt critique Samir Farid et au réalisateur Mohamed Kamel El-Kaliouby, qui ont tous deux laissé une marque influente sur le cinéma et la critique cinématographique.
Le festival honore également son fondateur, réalisateur et auteur Hachem El-Nahas.
Un certain nombre de films d’El-Nahas sont projetés pendant le festival, en plus de la sortie de son nouveau livre intitulé “Naguib Mahfouz: la Conscience de son temps”.
“À travers le festival, j’espère que vous aurez l’occasion de regarder de plus près certains de mes travaux, et de faire valoir vos bénédictions”, a déclaré El-Nahas.
Tenu en grande partie au palais de culture d’Ismaïlia, en plus d’autres sites, le festival s’ouvrira avec le documentaire espagnol “J: Beyond Flamenco”, le dernier film du célèbre réalisateur Carlos Saura.
La carrière prolifique de Saura s’étend sur plus d’un demi-siècle, marquée par un certain nombre de récompenses internationales, dont l’Ours d’argent à Berlinale pour “La Caza” (1996), des prix spéciaux du jury à Cannes pour “La Prima Angélica” (1973) et “Cria Cuervos” (1975), en plus des prix BAFTA, Goya et Golden Globe, ainsi que de multiples nominations aux Oscars pour des films dont “Carmen” (1983), “Tango” (1993) et “Mama Cumple 100 Años” (1973).
“Au cours de la sélection, les membres du jury se sont penchés avant tout sur la qualité des films, mais ont également cherché à varier les sujets, les traitements et les pays de production”, a déclaré Zakaria.
Parmi les pays participants figurent l’Italie, la France, le Liban, les États-Unis, la Belgique, le Canada, le Sénégal, l’Argentine, le Bélarus, Djibouti, la Palestine et l’Ukraine, entre autres.
“Le festival est considéré comme quatre festivals en un”, a ajouté Zakaria, en montrant les quatre principales sections de compétition du festival.
Le concours “Long Documentaires” comporte 10 films de 11 pays, avec un film d’Egypte, “Al-Madina Sawf Totaredak” (La Cité te poursuivra) d’Ahmed Nabil. Le concours “Courts Documentaires” comprend 18 films de 18 pays, dont un film égyptien, “Noqtat Al-Baa” (Le point de vente) de Hana Rakhawy.
La compétition pour les courts métrages comporte 17 films de 18 pays avec le film égyptien “Khalil” par Islam Shamel. Le concours d’animation présente 18 films de 16 pays, dont un d’Egypte, “Tariq Tawil” (Long Chemin) par Adel Badrawy.
Les membres du jury de sélection comprennent le réalisateur égyptien Ahmed Abdallah avec le réalisateur indien Arun Chadha, le réalisateur italien Manu Gerosa, le réalisateur sud-coréen Yung A Han et la réalisatrice espagnole Margarita Maguregui.
Considérant que chaque section contient un seul film d’Egypte, Zakaria a expliqué que la priorité était d’amener des films étrangers au public à Ismaïlia.
“Bien sûr, il est important d’avoir des films égyptiens qui participent, mais nous ne voulions pas qu’ils remplacent d’autres films internationaux que nous avons la possibilité d’avoir ici”, a-t-il déclaré.
 
 
(Visited 3 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires