La visite du Pape François, un message que l’Égypte est sûre

13-04-2017 12:05 PM


Selon le Pape François, la mission de paix qui aura lieu en Egypte est devenue peut-être plus urgente, car sa présence peut renforcer la percée d’Ahmed Mohamed Ahmed el-Tayeb, le grand imam d’Al-Azhar, dans le dialogue « sunnite-Vatican « qui a lancé énergiquement la voie d’un dialogue interreligieux qui peut vraiment désarmer le conflit culturel qui affecte l’Etat après 10 ans de suspension suite au discours controversé de Benoît XVI à Ratisbonne. Le Grand Imam qui accueillera François, selon la presse égyptienne, a condamné fermement et immédiatement l’attaque contre l’église copte de Tanta, dans le delta du Nil, dans les premières heures de dimanche en parlant d’acte déplorable et dépourvu de toute l’humanité  et en même temps il a exprimé sa proximité avec les fidèles et l’église copte d’Egypte.
Mgr Emmanuel Ayad, Archevêque des chrétiens catholiques de Louxor et président du Comité d’Organisation de la visite du Pape François en Egypte, considère que la visite prévue par le Pape le 28 avril comme un message que l’Égypte est sûre et stable.
Il a déclaré lors d’une conférence de presse que la visite avait quatre dimensions. Tout d’abord, les relations avec le leadership politique de l’Egypte, dirigé par le président Abdel Fattah al-Sissi, qui a déjà rencontré le Pape en 2014; et deuxièmement, la partie pastorale, concernant l’inspection de l’Église catholique et l’encouragement des efforts de toutes ses institutions pour servir la communauté.
La troisième dimension revêt une importance particulière car elle concerne le dialogue avec le monde islamique en général et l’Université Al-Azhar en particulier.
La quatrième dimension concerne les relations avec l’Église orthodoxe, qui sont des relations très intimes, a mentionné Emmanuel.
En réponse à la question d’un journaliste italien sur la situation des chrétiens en Egypte, il a déclaré qu’ils jouissent de droits égaux avec les musulmans, ajoutant que les deux constituent un seul tissu.
Il a envoyé un message au peuple italien à travers l’agence de presse italienne en disant: “Il n’y a pas besoin de s’inquiéter pour les chrétiens égyptiens. La révolution du 30 juin nous a sauvés de la noyade parce que l’Egypte est [divinement] gardée”.
“L’incident est pénible, mais l’État fait tout son possible et répond à toutes les demandes [par l’Italie] pour révéler la vérité”, a-t-il déclaré. “Je ne sais pas si c’est à l’ordre du jour”, a-t-il ajouté, répondant à une question sur la question de savoir si le cas d’un étudiant italien assassiné au Caire Guilio Regini serait discuté lors de la visite du Pape.
 
(Visited 3 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires