Semaine du cinéma français

17-03-2017 03:15 PM


 
La « Semaine du cinéma français » de l’Institut français d’Egypte tenue du 13 au 17 mars a rendu cette année hommage au « Cinéma permanent » : ces salles obscures, disparues dans les années 1980, qui projetaient le même programme en continu, sans interruption de séance.
Cinq parcours thématiques, cinq journées, et seize films exceptionnels étaient proposés à l’occasion de cette semaine « Cinéma permanent ».
Cette conception de la projection cinématographique tout au long de la journée autorisa longtemps le vagabondage visuel, la formation du jugement critique, l’expression libre de l’enthousiasme ou de l’ennui, la parenthèse des conversations amicales, amoureuses, sur l’œuvre.
Elle a formé des cinéastes, des comédiens, des critiques, des spectateurs, des couples d’amateurs, d’amis ou d’amants, donné vie à des quartiers, à des villes entières, partout dans le monde : elle a fondé un pan de l’Histoire du cinématographe mondial.
L’Institut français tient à remercier chaleureusement Hend Sabry, Andrea Ferréol et Marianne Khoury, les trois marraines de la « Semaine du cinéma français ». Ces trois femmes du 7ème art, grandes amatrices de cinéma français invitaient à découvrir tour à tour l’amour, l’enfance, la politique, la scène et enfin la peur à la française. 
 

Marianne Khoury

La réalisatrice égyptienne, fondatrice de Misr international films, participe cette année à la semaine du cinéma français. Elle a été présente lors de son ouverture le Lundi 13 Mars à 19h pour introduire Le festival et son premier film “Jules et Jim” de François Truffaut.

Hend Sabry

L’actrice-phare du cinéma du Moyen-Orient a accepté d’être la marraine, pour l’Egypte, de « Cinéma permanent ». 
« La France “fait son Cinéma” au Caire et ça nous fait du bien. Je suis une grande amatrice du cinéma français, “les quatre Cent Coups” de Truffaut reste un de mes films préférés de tous les temps, et quoi de mieux qu’un film pour nous faire connaître un pays, une culture ? Cette semaine du film français à l’institut français est une fenêtre ouverte au Caire et qui donne sur La France d’hier et d’aujourd’hui. Une “grande Évasion” qui ne vous coûte que du plaisir.
Andrea Ferréol
L’inoubliable interprète de Ferreri, Truffaut, Fassbinder, tant d’autres, est la marraine française de « Cinéma permanent ». « Je suis très heureuse que l’on m’ait demandé d’être la marraine de cette « Semaine du cinéma français » au Caire, avec des auteurs et des metteurs en scène formidables et des comédiens non moins exceptionnels. 
 
(Visited 1 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires