Moonlight » sacré meilleur film, six statuettes pour « La La Land »

03-03-2017 12:58 PM


«

L’édition 2017 des Oscars, dimanche 26 février, s’est terminée sur une note historique : l’acteur Warren Beatty est venu annoncer le lauréat du meilleur film a ouvert l’enveloppe censée contenir le résultat, a hésité, puis sacré La La Land, de Damien Chazelle… En lieu et place de Moonlight, de Barry Jenkins.

Deux producteurs de la comédie musicale étaient déjà en train de remercier l’Académie, quand l’un d’eux s’est rendu compte de l’erreur devant des centaines de millions de téléspectateurs : « Il y a une erreur, “Moonlight”, c’est vous qui avez gagné le prix du meilleur film. » 
Quelques minutes plus tard, Warren Beatty a pris la parole pour expliquer les raisons de son erreur. « J’ai ouvert l’enveloppe et il y avait écrit “Emma Stone – La La Land”. C’est pourquoi j’ai regardé si longtemps l’enveloppe. Je n’essayais pas d’être drôle. » L’acteur avait effectivement entre les mains la catégorie « meilleure actrice » et non celle du « meilleur film ».
Le long-métrage, qui était en lice pour quatorze trophées et de fait grand favori de la 89cérémonie de remise des prix les plus prestigieux du cinéma américain, se contente donc de six statuettes, dont celles de meilleure actrice, meilleur scénario original et meilleur réalisateur. A 32 ans, Damien Chazelle devient le plus jeune cinéaste distingué dans cette catégorie.
Emma Stone, qui campe dans le film une apprentie comédienne, a, elle, coiffé au poteau ses rivales, dont Natalie Portman – pour Jackie – et Isabelle Huppert – pour “Elle”. L’Oscar est le seul trophée notable manquant à l’impressionnant palmarès de l’actrice française, qui a déjà empoché un Golden Globe, un Spirit et un César pour son interprétation d’une femme violée qui traque son agresseur.
“Moonlight“, drame intimiste et bouleversant sur un jeune garçon noir qui grandit dans un quartier difficile auprès d’une mère toxicomane, concourait, lui, pour huit statuettes. Il a décroché la première récompense de la soirée : celle du meilleur second rôle masculin décerné à Mahershala Ali pour son interprétation d’un trafiquant de drogue.
“Manchester by the Sea“, de Kenneth Lonergan, autre chouchou de la saison des prix, repart, lui, avec la statuette du meilleur scénario original et celle de meilleur acteur pour Casey Affleck.
De son côté, Viola Davis a été sacrée meilleur second rôle féminin pour sa performance d’épouse bafouée dans “Fences“. Première actrice noire nommée trois fois pour les Oscars, elle était en lice face à Naomie Harris, Nicole Kidman, Octavia Spencer et Michelle Williams.
“Le Client“, drame de l’Iranien Asghar Farhadi et coproduction française, a reçu le prix du meilleur film en langue étrangère.
“Le bestiaire de Zootopie” a, quant à lui, remporté la statuette du meilleur film animé, couronnant une année record pour le géant Disney, qui remporte ainsi son cinquième sacre de rang.
(Visited 2 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires