L’Egypte à la Berlinale 2017

17-02-2017 11:14 AM


 
Les artistes égyptiens ont laissé quelques empreintes lors du 67e Festival international du film de Berlin qui s’est déroulé du 9 au 19 février. La cogérante de Misr International Films et présidente du Panorama du Film Européen, Marianne Khoury faisait partie du jury du Prix Robert Bosch Stiftung.
Le prix Robert Bosch Stiftung comprend trois subventions de production d’une valeur maximale de 60.000 euros. Les candidats 2017 comprenaient trois courts projets d’animation, quatre documentaires et quatre courts projets de fiction. Les trois lauréats du Festival de 2017 ont été annoncés le 12 février lors de Berlinale Talents, un sommet et une plate-forme de réseautage du 67e Festival international du film de Berlin.
Le célèbre critique de cinéma égyptien, écrivain et historien du cinéma Samir Farid a reçu le Berlinale Camera Award le 15 février à la Berlinale. Le prix est attribué à des institutions cinématographiques ou à des figures qui ont contribué de manière significative au festival ou à l’industrie.
Auteur et traducteur de plus de soixante livres, Farid est largement reconnu comme l’une des personnalités les plus en vue du monde arabe et contribue à la Berlinale comme critique de cinéma depuis des décennies.
Tout au long de sa vie, Farid a été membre du jury dans de nombreux festivals internationaux, dont le Festival du film d’Oberhausen, le Festival du film de Turin et le Festival du film de Venise.
Ses réalisations et sa contribution au monde du cinéma ont été récompensés par la Médaille d’or du Festival de Cannes en 1997 et 2000, le Lifetime Achievement Award au Osine’s Cinefan Festival à New Delhi en 2012 et au Dubai International Film Festival en 2013.
Le film égyptien Un Plus Un fait un gâteau au chocolat de Pharaon, produit par le studio d’Alexandrie Fig Leaf, a été présenté à Expanded Forum avec sa première mondiale à la Berlinale.
Dirigé par Marouane Omara et Islam Kamal, le documentaire se concentre sur deux musiciens; Islam Chipsy, pionnier du genre musical égyptien Mahraganat, qui fusionne les sons électroniques et acoustiques sur ses claviers, et la musicienne électronique suisse Aisha Devi.
L’autre film est Seif Tagriby (Été Expérimental, 2016) réalisé par Mohamed Lotfy. Le film suit Mahmoud et Zeinab, qui sont à la recherche de la version originale d’un film égyptien des années 1980, dont des copies ont été confisquées pour des raisons inconnues par le gouvernement au moment de sa diffusion.
L’exposition de groupe élargie comportera également une institution égyptienne: Hawamesh Aan Al-Hegra (Notes sur la Migration) de ‘Prend à la Mer’, un groupe de chercheurs, d’écrivains et de cinéastes.
Dans le Forum Film de Pensée Etendue n ° 5, plusieurs artistes internationaux ont tenu des discussions de groupe, parmi lesquelles Jasmina Metwaly et Philip Rizk (Egypte / Allemagne), qui ont parlé de Moments de Performance d’un Archive.
 
(Visited 2 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires