Un rêve de drame

15-12-2011 09:06 AM


La troupe “ Shanghai de danse ” de la Chine est pour la première fois en Egypte. Cette dernière poursuivra son spectacle “ Dream of the red chamber ” (rêve de la chambre rouge) à Alexandrie (les 11 et 13 juillet), à Alexandrie comme au Caire.

Le spectacle de danse théâtre chinois “ Dream of the red chamber ” qui est une adaptation de l’un des chefs-d’œuvre de la littérature chinoise “ L’histoire de la pierre ”  (également connue sous le nom de rêve de la chambre rouge), accomplie au mi-dix-huitième siècle par l’écrivain chinois Cao Xuegin. Le spectacle “ rêve de la chambre rouge ” poursuivra sa tournée en Egypte à Alexandrie (les 11 et 13 juillet), après avoir donné quatre soirées à l’Opéra du Caire. Ceci avec la participation de 90 danseurs de la troupe “ Shanghai de danse ”, lors de sa première visite en Egypte. “ Rêve de la chambre rouge ” est un spectacle dramatique qui met en relief la vie sociale et culturelle du peuple chinois, des nobles et des ruraux, tout en traçant leurs sensations les plus profondes, au règne des dynasties de Ming et de Qing, de 1912 à 1944. avec l’influence la plus profonde sur les générations postérieures. Un spectacle riche en événements dramatiques, entre réalité et fiction. Il est à savoir que “ Rêve de la chambre en rouge ” a été donné en premier, en 2004, lors de la compétition  “ Lotus de la danse ” en Chine, puis par la troupe Shanghai de la danse, pour trois ans successifs. En 2008, il a été donné à Toronto au Canada, puis au Centre Kennedy à New York.
Inspirée du roman classique chinois de Ca Xuegin, “ Rêve de la chambre rouge ” déballe “ L’histoire de la pierre ” basée sur l’interprétation de quatre thèmes importants : l’inversion de la dynamique traditionnelle de famille, qui constitue le cadre social du roman, la fonction de la maladie et de la médecine dans une société où les notions bouddhistes du karma et du châtiment existent à côté des notions pragmatiques du corps humain qui composent la médecine chinoise traditionnel, et le rôle de la poésie dans la structure sociale de la société chinoise dynastique. Une poésie utilisée comme véhicule pour la libération spirituelle.
Il s’agit dans “ Rêve de la chambre rouge ” d’un spectacle de danse théâtre qui se concentre principalement sur une expression des émotions du héros Baoyu. dépeint une saga féodale de famille qui implique plus de 400 caractères et un éventail de coutumes sociales du temps, avec entre autres protagonistes  Daiyu et Baochai, enfants de la grande famille noble.
“ Le Rêve de la chambre rouge ” est un spectacle qui, avec sa grande richesse culturelle, dépeint une tragédie dans laquelle l’amour, la jeunesse et la vie sont ruinés comme des expositions et reflète profondément la racine de la tragédie – le système féodal et la culture. Le grand succès de littérature du rêve de la chambre rouge est remarquablement reflété par la création des caractères avec la personnalité distinctive et la culture sociale profonde, reflétant des personnes de la vie réelle. Le succès se situe également dans la percée et l’innovation des modèles d’écriture traditionnels, cassant complètement le mode des romans populaires de story-telling et enrichissant considérablement l’art narratif des romans, de ce fait entraînant un impact de grande envergure sur le développement des romans chinois.
L’influence du rêve de la chambre rouge dans l’histoire de la littérature chinoise est si profonde qu’elle ait engendré une grande série de travaux après son modèle. En même temps, de nombreux jeux et drames basés sur le roman ont été libérés. Zhao Ming, directeur et chorégraphe de l’exécution de New York est lauréat de première classe de la Chine, ayant reçu un diplôme du département ethnique chinois de danse de l’académie de danse de Pékin et participé au festival américain de danse apprenant la danse moderne en 1986.
Avec le jeune homme noble Jia Baoyu, le drame moderne “ Rêve de la chambre rouge ” vise à montrer non seulement la beauté du roman classique original la plus vénérée de la littérature chinoise classique, mais aussi à montrer le raccordement entre le monde spirituel de la jeunesse, entre société féodale et danse moderne, noble et urbaine, manoir et indigène. Une tragédie d’amour dansante, avec une bonne mise en scène, un éclairage ravissant, et des costumes extrêmement qualifiés, raffinés et beaux. A ne pas rater !
Névine Lameï



 

(Visited 37 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires