Moubarak décore le roi des cœurs, Dr Magdi Yacoub

15-12-2011 09:06 AM


Le Président Hosni Moubarak a décerné, mardi, au fameux chirurgien cardio-thoracique égyptien, Pr Magdi Habib Yacoub, le collier du Nil en égard à ses contributions majeures au service de la science et de l’humanité, lors des festivités élargies tenues au palais d’Héliopolis.


Ont assisté à la cérémonie la Première Dame d’Egypte, Mme Suzanne Moubarak, les présidents de l’Assemblée du peuple et du Conseil consultatif, nombre de ministres ainsi que de grandes personnalités de l’Etat.
Le Président Hosni Moubarak a appelé le gouvernement et le secteur privé à se placer aux côtés du chirurgien égyptien, Pr Magdi Yacoub, et à apporter tout le soutien possible à ses recherches.
Dans son allocution de circonstance, le Président Moubarak a dit:” Pr Magdi Yacoub a effectué, à titre gratuit, nombreuses opérations à cœur ouvert à ses compatriotes égyptiens; maintenant, il est de retour dans son pays après un long et rude parcours couronné de succès pour fonder, à Assouan, un Centre de chirurgies du cœur pour le traitement des patients insolvables. Pr Magdi Yacoub a lancé son initiative humanitaire “Chaîne d’espoir”.
Une œuvre caritative pionnière au niveau mondial qui s’occupe des enfants malades dans plusieurs pays en voie de développement et contribue à procurer les soins sanitaires et le développement local à ces pays. Magdi Yacoub est de même allé jusqu’au cœur de la Haute-Egypte où il a fondé un centre modernisé pour la chirurgie du cœur, dont il a assumé une partie de son financement. Ce centre dispense des traitements gratuits aux pauvres et initie les jeunes médecins et infirmiers aux méthodes les plus modernes en la matière”.
Le Président Moubarak a poursuivi:” Pr Magdi Yacoub et son équipe ont effectué 190 opérations à cœur ouvert en un an et près de 450 de cathétérismes. Il a examiné plus de 3 mille patients atteints de maladie du cœur dont la majorité était issue de la Haute-Egypte, sans distinction entre Coptes et Musulmans. L’Institution caritative “Magdi Yacoub” en coopération avec la Bibliotheca Alexandrina a établi un répertoire des maladies cardio-génétiques à l’échelle nationale à commencer par les gouvernorats d’Assouan, du Caire, d’Alexandrie et de Ménoufia. Dans le cadre dudit programme, plus de 1.600 cas ont été examinés”.
Le Président Moubarak a alors sollicité le gouvernement et le secteur privé de s’aligner sur les efforts du Pr Yacoub pour soutenir ce modèle réussi et digne d’admiration. Le Raïs a dit:” J’attends l’inauguration du Centre cardiologique d’Assouan. J’aspire à ce que le centre des recherches cardiologiques et le centre de chirurgie cardiaque déjà en place constituent ensemble un noyau d’un centre médical mondial qui se développe sur le sol de la Haute-Egypte”.


Un grand symbole
 
L’Egypte tient à célébrer et à honorer  Dr Magdi Yacoub qui est l’un des grands symboles prouvant l’authenticité et la grandeur du peuple dévoués de la patrie. De grands symboles démontrant la diversité des domaines dans lesquels les Egyptiens prouvent leur suprématie, leur intelligence, leurs capacités à s’adapter aux plus récentes sciences et technologies à l’heure actuelle. Des grands symboles qui contribuent également à moderniser et développer ces sciences et technologies.


La ville de Belbis a engendré ce fils loyal et dévoué dans les années 30. Un fils issu d’une famille copte originaire d’Assiout.
Il a intégré la faculté de la médecine à l’Université du Caire à l’instar des milliers d’Egyptiens. En tant que repère, il a poursuivi ses études à Chicago puis à Londres.
Il a prouvé depuis les années 60 une persévérance remarquable et une suprématie claire. Dr Yacoub est devenu un des figures de la médecine et un professeur consultant de la cardiologie. Un pionnier dans le domaine des chirurgies de la transplantation des organes et la greffe des cellules souches. Dr Magdi Yacoub a reçu différentes décorations et marques de différentes universités du monde. La reine Elizabeth lui a décerné le titre de «Sir ou Chevalier» en 1992.
Il a également été lauréat en 2007 du prix de la fierté de la Grande-Bretagne. Les médias britanniques qualifient toujours le grand savant égyptien de roi des cœurs.
Il est hautement apprécié grâce à sa ferme appartenance à sa patrie mère. En dépit de sa réputation en Grande-Bretagne et dans les quatre coins du monde pour plus d’un demi siècle, les visites de Dr Yacoub en Egypte ne se sont point arrêtées. Il a effectué plusieurs opérations chirurgicales à cœur ouvert gratuitement aux fils de sa patrie.   
Il est revenu dans sa patrie après un long voyage difficile et réussi pour fonder à Assouan un centre de chirurgie cardiaque. Un centre pour soigner les incapables et les défavorisés. Ensuite, il a lancé la fondation d’un autre centre regroupant un département pour les recherches scientifiques dans le domaine de la cardiologie.
En plus, Dr Magdi Yacoub a lancé son initiative humanitaire «la chaîne d’espoir» à but non lucratif étant une action scientifique pionnière. Il s’agit d’un centre qui dispense des soins aux cardiaques et à des enfants dans les pays du tiers monde. Un centre qui contribue à assurer un parrainage sanitaire et à développer les sociétés locales dans ces pays.


Modèle réussi
 
Il s’agit d’un modèle repère et réussi pour nos jeunes de sorte à apporter beaucoup de preuve et de messages pour les futures générations. Un modèle de détermination de fer et d’une vision clairvoyante. Sir Magdi Yacoub a décidé, depuis son jeune âge, de devenir un chirurgien à l’instar de son père précisément après le décès de sa tante à cause d’une maladie cardiaque.
Il a décidé de devenir un chirurgien dans cette branche de médecine. Il a suivi ses études avec beaucoup de persévérance et de détermination. Dr Magdi Yacoub a réussi à atteindre ses aspirations. Il est devenu une des figures mondiales dans le domaine de la chirurgie cardiaque.
C’est un modèle incarnant la conviction des valeurs humaines et l’unité entre les êtres humains. En dépit de sa réputation, il a refusé de se contenter de sa position actuelle et a décidé de rester parmi les enfants des pauvres du monde. Il s’adonne à soigner gratuitement les enfants des citoyens défavorisés. En plus, c’est un grand modèle de dévouement et de sincérité pour l’Egypte et les catégories défavorisées des fils de la patrie.
Dr Magdi Yacoub contribue actuellement à la formation d’une nouvelle génération de médecins et d’infirmières.
En seulement une année, le professeur Magdi Yacoub a fait plus de 190 opérations chirurgicales à cœur ouvert, 450 opérations de coronarographie et a examiné plus de 3 000 malades cardiaques sans aucune distinction entre musulman et copte.
Aussi, l’institution non lucrative Magdi Yacoub en coopération avec la Bibliothèque d’Alexandrie a établi un répertoire pour les maladies cardiaques génétiques dans les quatre coins du pays tout en commençant par les gouvernorats d’Assouan, du Caire, d’Alexandrie et d’El Ménoufiya. Il s’agit d’un programme ayant examiné plus de 1.600 familles égyptiennes.
Responsabilité du succès
Dr Magdi Yacoub a fait d’énormes preuves de son patriotisme, tout en estimant l’énorme responsabilité du succès et de la célébrité. Une responsabilité sociale, morale et humaine.
Il a prouvé que son action était seulement pour la patrie notamment les défavorisés de cette patrie. Une action qui surpasse le concept traditionnel de l’action non lucrative. Un concept plus global liant les propos aux actes. Un concept contribuant à changer une réalité sur une base scientifique. Le gouvernement et le secteur privé sont appelés à soutenir le modèle réussi de Dr Yacoub. Je les appelle à appuyer fortement les efforts déployés par Dr Yacoub pour donner une forte impulsion aux ressources financières d’un tel projet pionnier. On aspire à l’inauguration du Centre d’Assouan des recherches cardiologiques» pour qu’il devienne avec l’actuel centre de chirurgie cardiaque un noyau d’un centre médical mondial.
L’Etat déploie le maximum d’efforts pour améliorer la qualité de l’éducation y compris les sciences médicales. Il faut améliorer le parrainage sanitaire des fils de notre peuple conformément à une vision claire pour la renaissance globale sur le sol d’Egypte. Une vision qui aide notre société à aller de l’avant mais les efforts de l’Etat demeurent toujours dans le besoin des efforts parallèles de part du secteur privé, de la société civile et de chaque Egyptien dévoué et sérieux parmi les fils de la patrie.


Cadeau à toute l’humanité


On considère cet hommage comme étant un cadeau offert à toute l’humanité, à la science en général et aux employés du Centre cardiologique d’Assouan. Les exploits et les réalisations de ce centre sont la conséquence d’efforts collectifs de la part de tous les membres de l’équipe y compris les médecins, les infirmiers, les techniciens et autres”.
La formation des médecins vient en tête des priorités du centre en plus de ses activités chirurgicales et de traitement, en vue de lui garantir le progrès sur la bonne voie en dispensant les meilleurs services médicaux aux patients notamment les plus démunis et les enfants.
Les recherches scientifiques sont une des préoccupations majeures du centre, parallèlement avec le traitement et la formation. Le centre s’intéresse également à la formation hautement qualifiée des cadres infirmiers conformément aux normes internationales compte tenu de leurs efforts non négligeables dans la réussite du processus médical.
Le centre de cardiologie d’Assouan est important vu qu’il se penche sur l’avenir: la formation des jeunes médecins et des cadres infirmiers. Il s’occupe de même des recherches en matière de cardiologie et ne s’arrête point au stade des traitements.


 

(Visited 675 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires