La Foire du livre, une édition nouvelle

15-12-2011 09:06 AM

Névine Lameï



Avec 631 éditeurs venant de 29 pays dont 17 du monde arabe,  la 43e édition de la Foire international du livre du Caire, ouvre ses portes au public du 29 janvier au 8 février, au Palais des congrès, à Madinet Nasr, sur une superficie de 41 mille mètres carrés. Ceci contrairement aux éditions précédentes où la Foire prenait place au terrain de l’exposition à Madinet Nasr.  Cette année, la Foire se caractérise par de nouvelles idées de colloques, d’innombrables activités culturelles, des ateliers pour enfants. Ceci à côté d’un bon nombre de maisons d’édition, non seulement égyptiennes, mais aussi arabes.
Le Centre national pour la traduction présentera plus de 400 nouvelles publications dans nombreux domaines dont 150 jouissant d’une réduction de 30 %.
Pour la première fois dans l’histoire de la Foire du livre du Caire, cette dernière célèbrera quelques inventeurs égyptiens qui ont obtenu des brevets dans différents domaines. A noter : les ions électrostatiques, les services électroniques ainsi que le corps humain et la colonne vertébrale. Entre autres inventeurs honorés : Farouk Al-Baz, Hani Azer et Ahmad Zoweil.
Cette année, et selon Mohamad Saber Arab, président de l’Organisation publique égyptienne pour le livre (GEBO),  l’axe principal autour duquel se déroule la Foire du livre, c’est « la citoyenneté et l’identité ». Parmi les livres que discutera cette axe de la citoyenneté : Le patrimoine islamo-chrétien de Laïla Takla, L’éducation politique dans les méthodes soufies, Le Pape Chénouda entre religion et politique et l’Egypte et Les pays de la Méditerranée de Mahmoud Moussa.
Autres colloques qu’aborde la Foire : « le journalisme culturel », « l’industrie de la publication dans le monde arabe », « la propriété intellectuelle » et « le forum égypto-européen ». explique Mohamad Saber Arab, président de l’Organisation publique égyptienne pour le livre (GEBO), lors de la conférence de presse, en marge de la Foire. Cette dernière rend également hommage à Mahmoud Al-Saadani, Salah Al-Saqa, Nasr Hamed Abou-Zeid et Ossama Anwar Okacha. 
Cette édition de la Foire du livre célèbre également le centenaire de Naguib Mahfouz, à travers trois colloques : « Naguib Mahfouz et la politique », Naguib Mahfouz et le cinéma » et Naguib Mahfouz, l’homme et le romancier ». Ceci à côté de la projection de deux films mexicains tirés des nouvelles de Mahfouz. A savoir : “Zoqaq al madaq” et “Bédaya wa nihaya”. Dans le cadre des sessions intitulées « Un livre, un écrivain », le public aura l’occasion cette année de rencontrer plusieurs intellectuels, hommes religieux et historiens. 21 livres, dont Les Mémoires de Noubar pacha, L’Egypte et les pays du Bassin du Nil, Le soufisme et la politique, Le Bon et le malin capitalisme, La Chine gère le monde, seront objet de discussion entre Mahmoud Aboul-Einein, Al-Sayed Yassine, Moustapha Labib, Gouda Abdel-Khaleq, Ahmed Kamal Aboul-Magd, Moustapha Al-Fiqi, et bien d’autres.
La Foire du livre focalisera également sa lumière sur la mémoire du 19 e siècle d’un bon nombre d’éminents intellectuels. Ceci à travers ses cafés culturels en marge de la Foire. Prenons comme exemple : “L’Egypte pour les Egyptiens” de Sélim Al Naqach, “Les miracles des monuments dans la traduction et les nouvelles” d’Abdel Rahman Al Guabarti, “Le cachet de la tyrannie et les conflits de l’esclavage” par Abdel Rahman Al Kawaqbi et “La science de la religion” d’Ali Moubarak.
Des intellectuels de l’Egypte, du Liban et de la Lybie se rassembleront autour d’un autre axe, sous le titre de « Présence en dépit d’absence ». Ceci en commémoration des intellectuels, critiques et créateurs qui nous ont quittés en 2010. A savoir : les Algériens Mohamad Arkoune et Al Taher Wattar, le Marocain Mohamad Abed Al Jaberti, le Koweïtien Ahmad Al Boghdadi. Et les Egyptiens Nasr Hamed Abou Zeid, Farouk Abdel Qader, Mohamad Afifi Mattar, Mahmoud Al-Saadani, Ossama Anouar Okacha et l’artiste peintre Adli Rizkallah.  
La Foire offre également à tout fan de poésie, la chance d’assister à des soirées avec de grands poètes comme Abdel-Rahmane Al-Abnoudi, Sayed Higab, Ahmad Abdel-Moeti Higazi et Mohamad Al-Chahhawi.
Cette année, la Foire commémore également la naissance des grands poètes Beiram Al-Tounsi et Salah Jahine.
La Chine, invitée d’honneur
D’autre part, la Chine, invitée d’honneur de la 43e édition de la Foire internationale du livre du Caire participe à ce grand événement culturel, avec une semaine de films chinois qui seront projetés, en marge de la Foire, au centre Ibdaa du Caire, jusqu’au 5 février, à 19h. Les films seront sous-titrés en arabe. Tout au long de la foire du livre, un forum sous le titre de « L’Egypte-la Chine », prendra place dans la salle Naguib Mahfouz, à l’établissement Al Ahram, de 17h à 18h. La Chine présentera ses livres dans la salle Nefertiti, au Palais des Congrès. En marge de la Foire du livre, un bon nombre des livres chinois seront dédiés à la Bibliothèque d’Alexandrie et Dar al kottob (la maison des livres) et des documents égyptiens. Le 30 janvier, une conférence de presse sera donnée dans la salle des conférences au terrain des expositions de Madinet Nasr, pour présenter tous les détails principaux de la participation de la Chine à la foire. A cette conférence, assisteront des responsables auprès du comité chinois du livre, des écrivains, des traducteurs et des éditeurs. Ces derniers participeront à des colloques traitant essentiellement de la traduction du chinois vers l’arabe et vice-versa. 
D’autre part, des activités folkloriques seront organisées au Palais des Congrès et à l’Opéra du Caire, afin de connaître mieux la culture chinoise. La Chine sera fort présente à la Foire, avec 248 représentants d’activités culturelles et artistiques chinoises, 7 éminents écrivains chinois, 3 savants et plus de 110 maisons d’édition chinoises. Une exposition d’art visuel chinois et des anciens manuscrits, seront en marge de la Foire du livre.

(Visited 73 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires