Israël prêt à discuter des questions du statut final

15-12-2011 09:06 AM

Abdel Massih Felli - Michael Victor


Le président Hosni Moubarak a eu, mercredi au Caire, des entretiens séparés avec le président palestinien, Mahmoud Abbas et l’émissaire américain George Mitchell des efforts en cours pour la relance du processus de paix au Proche-Orient. Ces entrevues ont porté sur “les efforts égyptiens, arabes, américains, européens et internationaux en cours pour la relance des négociations de paix entre Palestiniens et Israéliens”, compromises par le refus du gouvernement israélien de geler les activités de colonisation. Ces entretiens ont passé en revue les démarches à prendre par l’autorité nationale palestinienne pour la reprise de ces pourparlers en vue de parvenir à la solution de deux Etats. Face au blocage des négociations, les Palestiniens ont commencé à explorer des alternatives, en particulier en demandant la reconnaissance de leur Etat sur les frontières de 1967. Le Brésil et l’Argentine ont accédé à cette requête et l’Uruguay a annoncé son intention de le faire en 2011.  Les entretiens ont aussi évoqué le soutien égyptien à l’autorité nationale palestinienne en vue de parvenir à une solution juste et globale à la question palestinienne, rétablir les droits légitimes, alléger les souffrances du peuple palestinien et instaurer l’Etat palestinien indépendant avec Al Qods comme capitale. Le président palestinien a pris part le même jour à la réunion du comité de suivi de l’initiative arabe de paix, qui a discuté des “démarches à prendre par les pays arabes et la direction palestinienne suite aux obstacles auxquelles fait face le processus de paix”. Cette réunion détermine la nature de ces démarches à la lumière des concertations arabes en cours et de la visite dans la région de l’émissaire américain pour le Proche-Orient.  Dans de récentes déclarations, le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa avait souligné qu’il n’est pas envisageable que le comité demande de donner une nouvelle chance à l’administration américaine pour convaincre Israël de renoncer à ses activités de colonisation dans les territoires palestiniens occupés. Moussa a relevé que cette réunion envisage également d’examiner la saisine du conseil de sécurité de l’ONU et l’éventualité de la dissolution de l’autorité nationale palestinienne en protestation contre l’obstination israélienne. La semaine dernière au Caire, le président palestinien avait lié la reprise des négociations avec les Israéliens au gel total de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés.
Discussions “substantielles”  L’émissaire américain George Mitchell a assuré mercredi qu’il aurait des discussions “substantielles” au cours des prochains jours avec les Israéliens et les Palestiniens dans l’espoir de faire “de réels progrès dans les tout prochains mois”.  “Les parties ont indiqué qu’elles voulaient que les Etats-Unis continuent leurs efforts et dans les jours à venir nos discussions avec elles seront substantielles”, a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’une rencontre avec le président égyptien Hosni Moubarak au Caire.  M. Mitchell a indiqué qu’il s’agirait de discussions séparées “en vue de faire des réels progrès dans les tout prochains mois sur les questions-clé d’un accord-cadre”.  
Questions de statut final  Les États-Unis ont proposé de discuter avec Israël et les Palestiniens de leurs positions sur les questions de statut final qui font obstacle au processus de paix, a déclaré mardi un responsable palestinien.  Le négociateur palestinien Nabil Chaath a déclaré que Washington avait proposé de “réexaminer les négotiations” et n’ avait pas suggéré de pourparlers indirects. L’envoyé américain au Moyen-Orient George Mitchell a fait cette offre lors de sa rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah. “Mitchell a présenté un document de proposition affirmant l’engagement des États-Unis à une solution à deux États et au soutien du processus de paix”, a déclaré Chaath. Les Palestiniens veulent de la part de Washington “des garanties sérieuses” qu’il mettra fin à la colonisation israélienne et “assurera une base politique” conduisant à la création d’un État palestinien aux côtés d’Israël, a dit Nabil Chaath. Les Palestiniens ont informé Mitchell qu’ils ne reprendraient pas les négociations sous aucune forme avant qu’ Israël ne cesse sa construction de colonies juives. Les Palestiniens répondront aux suggestions américaines après en avoir consulté avec les pays arabes, a indiqué Chaath.   La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, qui a renoncé à exiger d’Israël un gel de la colonisation, propose désormais de reprendre des négociations “indirectes”, exhortant les deux parties à s’attaquer “sans retard” aux questions de fond. A New York, l’émissaire de l’ONU au Proche-Orient Robert Serry a jugé devant le Conseil de sécurité que la décision d’Israël de ne pas renouveler le moratoire sur la colonisation était “un grave revers” tout en estimant que les discussions devaient continuer.  Questions fondamentales Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est prêt à discuter de l’ensemble des questions clés du règlement avec les Palestiniens dans le cadre du dialogue indirect relancé sous la médiation américaine, rapporte la chancellerie de Netanyahu. Le chef du gouvernement israélien a réalisé un entretien de trois heures avec l’envoyé spécial américain pour le Proche-Orient George Mitchell, chargé par Washington d’une nouvelle navette au Proche-Orient. “La rencontre a revêtu un caractère concret et s’est déroulée dans un esprit constructif. Les interlocuteurs ont évoqué les moyens de faire avancer le processus politique”, lit-on dans un communiqué. Selon le document, “dans les semaines et les mois à venir”, Israël sera prêt à examiner toutes les “questions fondamentales” du règlement, notamment celles des frontières permanentes, du statut de Jérusalem et des réfugiés palestiniens. La semaine dernière, l’administration américaine a annoncé avoir abandonné ses tentatives de faire redémarrer le dialogue direct israélo-palestinien pour revenir au format de négociations indirectes.

(Visited 23 times, 1 visits today)

commentaires

commentaires